Cet article a été publié le: 28/11/20 20:01 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Journée internationale des droits de l’enfant: Les parents exhortés à déclarer leurs enfants à l’état civil

Bouaflé, 28 novembre 2020 (AIP)- La secrétaire générale de la préfecture de Bouaflé, Séka Lydie, appelle les parents à déclarer leurs progénitures à l’état civil.

“Le devoir du père et de la mère, c’est d’abord de donner une identité à leurs enfants”, a-t-elle indiqué, samedi 28 novembre 2020, à Bouaflé, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des droits de l’enfant, organisée par la direction régionale de la Famille, de la Femme et de l’Enfant en collaboration avec l’ONG Renaissance santé Bouaké (RSB).

Elle a demandé également aux parents de scolariser leurs enfants, notamment la jeune fille et de l’accompagner d’amour au cas où cette dernière contractait une grossesse.

“Une enfant qui tombe enceinte, ce n’est pas bon mais moi, je dirai à tout papa et à toute maman de lui accorder tout son amour pour que cette enfant puisse accoucher dans de bonnes conditions et de l’obliger à reprendre le chemin de l’école”, a souligné Mme Séka.

Elle a encouragé les parents à responsabiliser leurs enfants dès l’âge de 10 ans, en leur apprenant à laver les assiettes, leurs vêtements, à balayer et à faire leur lit et à dialoguer, à discuter et à tenir un raisonnement cohérent.

Aux enfants, elle a demandé d’obéir, de respecter, d’écouter leurs parents et d’éviter de voler. “Je vous exhorte à être des enfants gentils,  adorables. Des enfants bons, aimables et croyants”, a-t-elle conseillé.

Deux sketchs sur le respect des droits de l’enfant et la scolarisation de la jeune fille ainsi que des jeux ont meublé cette célébration qui a enregistré la présence des directeurs et chefs de services ainsi que des chefs coutumiers.

(AIP)

ns/cmas