Cet article a été publié le: 4/08/22 12:55 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La 5e édition du Challenge social Fondation LONACI lancée

Abidjan, 04 août 2022 (AIP) – Le directeur général adjoint (DGA) de la Loterie nationale de Côte d’Ivoire (LONACI), Abdoulkarim Ouattara, a procedé jeudi 4 août 2022 à l’hôtel Azalaï sis à Marcory (Abidjan Sud), au lancement officiel de la 5e édition du Challenge social Fondation LONACI, un concours récompensant le meilleur reportage à caractère social.

Au nom du directeur général, Dramane Coulibaly, le DGA a salué la pertinence des sujets qui s’inscrivent dans la mission sociale de la LONACI. C’est d’ailleurs à juste titre que le DG a décidé de l’octroi d’une unité chirurgicale ophtalmologique au département de Sinématiali (Nord), relativement au reportage sur des personnes atteintes de cataracte qui a remporté la 4e édition du concours, sous la plume de la journaliste de Fraternité Matin, Emeline Amangoua.

Abdoulkarim Ouattara a exhorté les journalistes à produire des reportages démontrant leur engagement en faveur de l’amélioration des conditions de vie des populations, et à préserver, aux côtés de la LONACI, cette “formidable opportunité pour la cohésion sociale si chère au président de la République, Alassane Ouattara”.

Auparavant, le président du Jury, Dosso Boubakary, a rappelé les critères de candidature. Peut postuler tout journaliste “encarté” (détenteur de la CIJP), exerçant dans une rédaction reconnue par les autorités de régulation des médias (ANP, HACA). La production, qu’elle soit imprimée, numérique ou audiovisuelle, doit être publiée dans la période du concours (jusqu’à fin novembre).

Sont exclus les compte-rendus de cérémonies et d’événements. Les articles seront notés sur 25 points contre 20 auparavant, à savoir l’originalité (5 points), l’engagement social conforme à la mission de la LONACI (10) et la qualité rédactionnelle/de l’image/du son (10). Ils doivent être soumis à la LONACI (ykebe@lonaci.ci) qui déterminera la date de proclamation des résultats. Le lauréat recevra 1,5 million FCFA et un trophée. Les 2e et 3e percevront respectivement 500 000 FCFA et 250 000 FCFA plus un trophée.

“Que les articles soient respectueux du Code de déontologie, la boussole du journaliste”, a indiqué M. Dosso. Il a précisé que les anciens lauréats peuvent compétir, ajoutant que, hormis les reportages soumis par les candidats, le Jury, composé de quatre membres, peut désormais s’autosaisir en soumettant toute production digne d’intérêt.

(AIP)

cmas