Cet article a été publié le: 26/11/21 7:07 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La brigade d’investigation et du contrôle urbain poursuit la série de démolitions de bâtiments à Marcory

Abidjan, 26 nov 2021 (AIP)- La brigade d’investigation et du contrôle urbain du ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme (MCLU) a procédé à la démolition d’un préau en cours de réalisation sur la dalle d’un immeuble R+9 déjà habité en Zone 4C, dans la commune de Marcory.

Selon un communiqué du MCLU transmis jeudi 25 novembre 2021 à l’AIP, la démolition du préau, au stade de la charpente métallique et du montage des agglos, situé sur le lot 99, Zone 4C, a été effectuée le 19 novembre, en raison d’un manque de permis de construire.

En effet, suite à une dénonciation par le voisinage, en date du 07 septembre 2021, l’antenne de la brigade de Marcory a été informée d’une construction sans autorisation au 10ème étage d’un immeuble en Zone 4C. Après le constat, un procès-verbal de constat d’infraction, qui vaut notification d’arrêt des travaux, a été transmis au maître d’ouvrage.

À la reprise des travaux et après émission d’une notification de poursuite des travaux, une mise en demeure de démolition en date du 29 septembre a été notifiée au représentant du maître d’ouvrage. Par conséquent, faisant suite à la procédure, l’ouvrage a été démoli, conformément à la loi n° 2019-576 du 26 juin 2019 instituant code de la construction et de l’habitat.

Le MCLU tient à informer la population qu’il ne ménagera aucun effort pour stopper tout contrevenant au code de la construction quel qu il soit.

Dans les zones huppées ou à forte densité urbaine, les agents des antennes du service de la brigade d’investigation et du contrôle urbain du MCLU sont résolus à faire de leur mission un sacerdoce, afin d’assainir le cadre de vie des populations et veiller au respect des normes en matière de Construction et d’Habitat.

Cette démolition du préau fait suite à destruction, le 10 novembre, d’un bâtiment R+3 incliné à 40 degrés toujours dans la commune de Koumassi, par la brigade d’investigation et du contrôle urbain.

(AIP)

eaa/cmas