Cet article a été publié le: 30/09/20 23:40 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La CGECI s’engage à renforcer le plaidoyer pour un accompagnement post-crise des entreprises

Abidjan, 30 sept 2020 (AIP)- Le président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), Jean-Marie Ackah a exprimé mercredi 30 septembre l’engagement de la CGECI à renforcer le plaidoyer auprès du gouvernement afin d’optimiser l’accompagnement des entreprise durant la période post crise COVID-19.

Au terme d’une assemblée générale tenue au siège du Patronat au plateau, le président de la CGECI a souligné que pour l’exercice 2020 la Confédération entend s’inscrire dans une gouvernance absolue, surtout  après la crise sanitaire en vue d’aider les entreprises, durement éprouvées à se relancer.

Le Conseil d’administration a ainsi été invité à se pencher sur la période post-crise et à entreprendre toutes les réflexions et travaux  qui pourraient permettre à l’organisation d’élaborer un plan de sortie post-Covid. De plus l’assemblée générale a instruit le Conseil d’administration de continuer le plaidoyer au titre de l’annexe fiscale 2021 afin que celle-ci tienne compte de ce contexte particulier.

« L’assemblée a apprécié le cadre et les efforts du  gouvernement durant la crise  notamment la mise en place du  fonds grandes entreprises et  du fonds PME dotés de 150 et 100 milliards Francs CFA, maintenant l’assemblée à noter que la mise en place de ces fonds devrait être accélérée », a fait savoir Jean-Marie Ackah.

Il a assuré que la CGECI reste ainsi mobilisée   pour trouver, avec le concours de tous et celui  des autorités publiques, des solutions appropriées afin de soutenir les entreprises et la relance économique.

Les Fonds de soutien aux grandes entreprises (FSGE COVID-19) qui bénéficie d’un montant de 100 milliards de FCFA et le Fonds de soutien aux Petites et moyennes entreprises (FSPME COVID-19) doté de 150 milliards de FCFA constituent un appui de l’Etat  pour la préservation des outils de production, de l’emploi, en vue de garantir l’équilibre de l’économie nationale.

(AIP)

tad/ask