Cet article a été publié le: 18/08/22 16:41 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La chaîne d’encadrement satisfaite dans l’exécution du projet PAPSE dans le Bounkani

Bouna, 18  août 2022 (AIP)- La chaîne d’encadrement des bénéficiaires du Projet d’amélioration de la prestation de services éducatifs (PAPSE) dans la région du Bounkani, a, à l’issue d’un bilan à mi parcours dudit projet, exprimé sa satisfaction quant aux performances réalisées dans les écoles dans l’acquisition des nouvelles compétences pédagogiques dans les classes du Cours préparatoire 1 et 2 (CP1 et CP 2) et le Cours élémentaire 1 (CE1).
Selon le chef de l’Antenne de la pédagogie et de la formation continue (APFC) de Bouna, Inspecteur Jérôme Gbongué Kessé, membre de la chaîne d’encadrement, le PAPSE est vraiment le bienvenu car ce projet qui court depuis quatre ans, allie méthodologies pédagogiques innovantes et ouvrages didactiques non seulement appropriés, mais surtout aisés dans leur usage.
Une initiative pédagogique qui a permis aussi bien aux enseignants bénéficiaires du projet qu’aux apprenants des écoles cibles, d’être en phase avec les compétences enseignées, ce qui a abouti à de meilleurs résultats scolaires.
M. Gbongué, point focal du PAPSE dans le Bounkani, se prononçait, lundi 15 août 2022 au lycée moderne de Bouna, lors d’une formation de la chaîne d’encadrement, composée du directeur régional de l’Education nationale et de l’Alphabetisation (DRENA) de Bouna, le chef de l’APFC, les inspecteurs de l’enseignement préscolaire et primaire (IEPP) et les conseillers pédagogiques du préscolaire et du primaire de la région.
Cette formation, à travers le module ’’Retour d’expérience’’, avait pour objectif de passer en revue les difficultés et points de satisfactions rencontrés lors du suivi et de l’évaluation sur le terrain des enseignants inscrits au PAPSE, notamment dans l’élaboration et le déroulement des cours et l’atteinte des objectifs. Également formuler si possible des recommandations en vue d’une remédiation s’inscrivant dans l’amélioration des compétences cadrant avec la vision du projet. Les travaux se sont déroulés sous la supervision du formateur national, Inspecteur Fulgence Oro.
Le PAPSE propose l’expérimentation d’une nouvelle méthode d’enseignement en mathématiques et en lecture-écriture dans les classes de CP1, CP2, CE1 et désormais au CE2. Cette innovation vise à améliorer le faible taux de réussite observé ces dernières années dans ces disciplines scolaires.
Six DRENA expérimentent la phase pilote du projet. Il s’agit des DRENA de Bouna, Ferkessédougou, Korhogo, Boundiali, Mankono et Odienné.
(AIP)
on/fmo