Cet article a été publié le: 10/09/20 10:40 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La CNFCI forme des leaders communautaires sur la cohabitation pacifique à Tehini et Doropo

Abidjan, 10 sept 2020 (AIP)- Le secrétariat exécutif de la Commission nationale des frontières de la Côte d’ivoire (CNFCI) a initié du 8 au 9 septembre 2020, à Tehini et Doropo (région du Boukani), une séance de formation et de sensibilisation des leaders communautaires et religieux, des forces de défense et de sécurité ainsi que des leaders d’opinion sur la cohabitation pacifique et à la lutte contre la Covid-19.

Selon une note d’information transmise à l’AIP, cette action s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet  de sensibilisation à la cohabitation pacifique et à la lutte contre la Covid-19 dans les régions frontalières, financé par la Coopération allemande à travers la GiZ. Au total, 72  participants issus de 26 villages ont été instruits par la délégation du CNFCI conduite par Diakalidia Konaté, son secrétaire exécutif.

Diakalidia Konaté

Pour le module portant sur la cohabitation pacifique, l’expert formateur en cohésion sociale et directeur de la cohésion sociale au ministère de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la Pauvreté, Seka Michel, a instruit les participants sur le rôles des acteurs dans la prévention et résolution des conflits, les outils de la prévention des conflits  et les méthodes de la résolution de ces conflits. M. Seka a fait des  recommandations aux chefs traditionnels, aux femmes, aux jeunes, entre autres.

A l’endroit des chefs traditionnels, le formateur a souligné qu’il  doivent se soustraire de l’instrumentalisation politique, d’avoir le discernement nécessaire pour éviter les pièges de la désinformation, l’intoxication et la rumeur. Pour les femmes, il s’agira d’utiliser leurs atouts majeurs notamment leur esprit de tolérance et de partage. Quant aux jeunes, il leur revient d’utiliser leur jeunesse comme une force positive pour le développement de leur différentes localités et éviter de se faire justice.

Au terme de cette formation, les représentants de ces deux sous-préfectures ont reçu des mains du secrétaire exécutif, leur certificat de participation et des kits sanitaires contre la Covid-19 composés de gels hydroalcooliques, de seaux, de thermomètres et de papier hygiénique.

(AIP)

tad/cmas