Cet article a été publié le: 9/08/22 16:42 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La coalition des syndicats de la Santé suspend son mot d’ordre de grève

Abidjan, 09 août 2022 (AIP)- La coalition des syndicats de la Santé a décidé au cours d’une assemblée générale extraordinaire tenue mardi 09 août 2022 à Abidjan de suspendre son mot d’ordre de grève en raison de la signature de la nouvelle trêve sociale entre le gouvernement et les faîtières syndicales.

Cette trêve sociale porte notamment sur l’extension du bénéfice de l’indemnité contributive au logement à l’ensemble des fonctionnaires et agents de l’État, car environ 1/3 des agents n’en bénéficient pas, de la revalorisation de la prime mensuelle de transport qui passe de 7.000 FCFA à 20.000 FCFA, de  l’allocation familiale qui s’élève désormais à 7 500 F CFA par mois et par enfant et de l’instauration d’une prime exceptionnelle de fin d’année, représentant un tiers du salaire mensuel indiciaire de base du mois de décembre, qui sera payée au début du mois de janvier suivant, pour tous les fonctionnaires et agents de l’État.

Selon le porte-parole, Mangni Valentin Koulaï, le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture Maladie universelle, Pierre Dimba, a ajouté à ces avantages, la reconduction du paiement de la prime COVID-19 accordée aux agents de santé, après une rencontre avec la coalition des syndicats de la Santé.

M. Koulaï a toutefois précisé que les revendications qui sont en lien avec le ministère de tutelle restent maintenues car aucun point n’a été satisfait. Il a en outre annoncé une rencontre avec le ministre en charge de la Santé, le 12 août en vue d’apporter satisfaction aux revendications sectorielles.

Il s’agit entre autres du paiement d’arriérés de deux des primes trimestrielles d’incitation, le paiement sans délai des trois mois de soldes de tous les comptes de prime COVID-19 accordés aux agents de santé interministériel, la signature du décret portant reformes du statut de l’Institut national de formation des agents de la santé (INFAS) pour l’application effective du système de la Licence, master et doctorat (LMD) et la libération, sans délai, de tous les camarades “abusivement” incarcérés à la Maison d’arrêt de correction d’Abidjan (MACA).

Le secrétaire général national de l’inter syndicat des fonctionnaires de Côte d’Ivoire, Roméo Akoun, a félicité le président de la République, Alassane Ouattara pour les nouvelles réformes adoptées à l’endroit des fonctionnaires de Côte d’Ivoire.

(AIP)

dds/tad/fmo