Cet article a été publié le: 28/10/21 14:51 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La communauté éducative des Grands ponts planchent sur les sept thématiques des EGENA à Dabou

Dabou, 28 oct 2021 (AIP)- Conformément à l’agenda de déroulement des Etats généraux de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (EGENA), la communauté éducative de la région des Grands ponts, est réunie depuis mercredi 27 octobre 2021 et ce, sur deux jours, à Dabou, pour plancher sur les sept thématiques retenues par le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA) pour apporter des solutions aux difficultés de l’école.

Ces assises régionales, présidées par le préfet de région, préfet du département de Dabou, consistent selon l’inspecteur générale, cheffe de délégation du MENA à l’axe 9 (Dabou, Agboville..), Oulemou Yede Anastasie, à disposer de données régionales, à porter un regard diagnostique sur le système actuel et la politique d’alphabétisation au niveau régional.

A répertorier des propositions, des recommandations et des résolutions consensuelles au regard du diagnostic établi, à établir les bases d’une entente sociale dans le secteur éducation-formation au niveau régional, à déterminer les ressources éducatives régionales contributives à la construction d’un ivoirien nouveau.

Tous ces objectifs devront au bout de l’exercice figurer dans un rapport à transmettre pour les concertations dans les districts avec ampliation au commissariat général des EGENA.

La DRENA de Dabou, Fofana Sara, a lors de sa présentation en qualité de secrétaire générale de l’activité, communiqué les  sept différentes commissions qui plancheront sur thèmes retenues. Ces commissions, a-t-elle précisé, devront apporter des enrichissements aux interviews et synthèses préalablement réalisées. Lesdites réflexions, passées en séance plénière, seront à leur tour consignées dans un rapport conforme au canevas de rapportage prévu en faisant ressortir commissions après commissions, les conclusions des consultations, les difficultés relevées et les recommandations formulées.

Présente à l’ouverture des travaux, le secrétaire générale de préfecture, Koné Kinan Christelle a souhaité que des propositions nouvelles puissent sortir des réflexions en commission pour apporter des solutions aux EGENA. A cet égard, elle plaidé pour que solidairement, les acteurs puissent donner le maximum d’idées pour appuyer le gouvernement dans cette noble initiative.

(AIP)

bec/fmo