Cet article a été publié le: 4/09/21 16:07 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La communauté éducative du Hambol informée sur le processus des états généraux de l’éducation nationale

Katiola, 04 sept 2021 (AIP)- Une délégation du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation conduite par l’inspecteur général Koffi Zahui Louis, a informé jeudi 02 septembre 2021 à Katiola, la communauté éducative du Hambol sur le processus des états généraux de l’éducation nationale.

M. Koffi a expliqué que ces états généraux permettront de déceler les forces et les faiblesses du système éducatif afin de rechercher les résolutions et recommandations innovantes pour sa réhabilitation.

Quelques failles existent, notamment le faible développement humain au plan sanitaire, social, une faible performance globale du système éducatif. Les élèves en fin de cycle n’ont pas le niveau escompté, explique-t-on. « Il faudra à termes pouvoir mettre à disposition de la Côte d’Ivoire, des ressources humaines de qualité », a indiqué l’inspecteur.

Au niveau de la région du Hambol le préfet de région, Kouame’Bi Kalou Clément conduira les travaux des états généraux en collaboration avec un secrétariat général assuré par le directeur régional de l’éducation national, Koffi Eugène. « Il s’agit de disposer des données régionales, porter un regard diagnostic sur les réalités locales, répertorier des propositions et recommandations », explique-t-on.

Les rencontres se feront sous forme d’ateliers avec pour participants le corps préfectoral, les acteurs de l’éducation, les élus, les représentants des structures déconcentrées, les associations de jeunesse, de femmes, la chefferie traditionnelle.

La secrétaire générale de préfecture, Pohole épouse Tia Eliane a assuré que le corps préfectoral du Hambol voit la nécessité de ces états généraux tendent à apporter des innovations de taille afin que le système éducatif ivoirien retrouve son lustre d’antan.

Les Etats généraux de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (EGENA) visent à contribuer à co-construire un pacte social durable en faveur d’une école ivoirienne centrée sur la réussite des élèves et l’appropriation des valeurs de la République.

Lancés depuis le 19 juillet par le Premier ministre Patrick Achi, ils s’étendront sur six mois et prendront fin avec la remise officielle des conclusions au chef de l’Etat.

(AIP)

dg/gak/tm