Cet article a été publié le: 23/12/20 18:07 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/La  ComNat-ALPC sensibilise les civils des zones frontalières à la remise volontaire des armes illégalement détenues

Abidjan, 23 déc 2020(AIP)- La Commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre (ComNat-ALPC) a procédé, du 10 au 20 décembre 2020, en partenariat avec le Bureau des affaires de désarmement des nations unies (UNODA) et le Centre régional sur les armes légères et de petit calibre (RECSA), à une vaste campagne de sensibilisation pour la réduction de la détention illégale des armes et munitions dans les zones frontalières notamment dans les localités de Minignan, Tienko, Tengrela, Kanakono, Boundiali et Siempurgo.

Ce projet de sensibilisation pour la remise volontaire des armes illégalement détenues par les civils (es) dans ces zones frontalières est financé par la République Fédérale d’Allemagne et s’étendra sur une période de trois mois.

Cette activité a consisté à sensibiliser les autorités préfectorales, les élus locaux, les chefs traditionnels et coutumiers, les religieux ainsi que les leaders d’opinion (femmes, jeunes), les ONG et les Forces de Défense et de Sécurité sur les dangers liés à la prolifération et à la détention illégale des armes et munitions.

Les autorités locales se sont félicitées de cette initiative. Elles ont invités les leaders communautaires et chefs traditionnels à s’impliquer réellement en sensibilisant les populations et leur porter le message de dépôt des armes.

Le président de la ComNat-ALPC, le Préfet hors grade Kouadio Yao, a rappelé les progrès considérables  accomplis par la  Côte d’Ivoire en matière de lutte contre la prolifération des armes légères. Il a réitéré la volonté de l’Etat ivoirien à faire taire les armes pour une paix durable et préserver la sécurité et la stabilité à l’intérieur des frontières du pays.

L’activité de sensibilisation au dépôt volontaire des armes sera réalisée dans une approche participative par les commissions déconcentrées. Des rencontres d’informations par localité seront organisées en vue de l’implication de tous. Ces rencontres tiendront lieu de séances de sensibilisations des participants.  La ComNat-ALPC s’appuiera par ailleurs sur l’expertise et les compétences des ONG locales qui travaillent ou ayant déjà travaillé sur la thématique des ALPC.

(AIP)

ebd/tm