Cet article a été publié le: 26/09/20 10:07 GMT

Côte d’Ivoire -AIP / La Cour africaine demande l’enregistrement de Laurent Gbagbo sur la liste électorale

Abidjan, 26 sept 2020 (AIP) –  La Cour africaine des droits de l’homme (CADHP) a demandé au gouvernement ivoirien, vendredi 25 septembre 2020,  l’enregistrement de Laurent Gbagbo sur la liste électorale et la suspension de la mention  de sa  condamnation pénale du casier judiciaire jusqu’à ce que la cour se prononce sur le fond de sa requête.
Le 29 avril 2020, la Côte d’Ivoire a décidé de « retirer sa déclaration de compétence de la charte africaine des droits de l’homme et des peuples » suite « aux graves et intolérables agissements » de la Cour africaine, qui a ordonné la suspension des mandats d’arrêt contre Soro et 19 de ses proches, rappelle-t-on.
Guillaume Soro et Laurent Gbagbo, avaient saisi, également,  via leurs défenses, la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) pour leur réintégration sur la liste électorale en vue de la présidentielle d’octobre en Côte d’Ivoire.
Cette juridiction, avait demandé, mardi 15 septembre à la Côte d’Ivoire de permettre à l’ ex-Premier ministre, Guillauame Soro de se présenter à la présidentielle du 31 octobre.
Face à ces injonctions, le gouvernement avait relevé une “atteinte à la souveraineté de la Côte d’Ivoire, à l’autorité et au fonctionnement de la justice” et de même que “saper les bases de l’État de droit par l’instauration d’une véritable insécurité juridique”.
(AIP)
nmfa/ask