Cet article a été publié le: 25/09/22 9:00 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La crédibilité d’une élection ne se mesure pas par la présence du PPA CI au sein de la CEI, assure un cadre du RHDP Gagnoa

Gagnoa, 25 sept 2022 (AIP)- La crédibilité des futures élections locales qui devront se tenir en 2023, ne se mesureront pas par la présence ou non du Parti des peuples africain Côte d’Ivoire (PPA-CI-opposition politique), au sein de la Commission électorale indépendante (CEI), a déclaré lors d’une conférence de presse tenue samedi 24 septembre 2022 à Gagnoa, l’un des tous nouveaux secrétaires départementaux du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP-coalition au pouvoir).

« Un parti politique n’est pas le baromètre de la CEI »,  a insisté M. Djohoré, assurant que, ce n’est pas parce que ce parti politique est absent de la commission électorale, que cette institution n’est pas « crédible » et n’assure pas des élections « transparentes ».

Selon lui, l’absence au sein des CEI locales, du tout nouveau parti politique, le Ppa CI, fondé par l’ancien président de la République, Laurent Gbagbo, s’explique par son absence au sein de la commission centrale.

Il a expliqué que dès lors que ce parti sera intégré à la commission électorale centrale, il pourra faire partie des commissions locales.

Pour l’heure, les premières élections des présidents des CEI locales au sein de la région du Gôh, ont toutes été remportées par des commissaires représentants le RHDP, a annoncé, le président reconduit de la Commission électorale régionale, Fofana Sindou. Le reste des élections est prévu dimanche.

Un décret pris en conseil des ministres, a octroyé une place supplémentaire de vice-président au sein de la commission centrale de la CEI, à l’opposition politique ivoirienne. Ce poste n’a pas encore été attribué à une formation politique. Le Ppa CI a communiqué le nom de son représentant au sein de cette commission, rappelle-t-on.

(AIP)

Dd/ask