Cet article a été publié le: 27/12/20 15:40 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La CSSPCI demande le reversement des salaires des enseignants suspendus

Abidjan, 27 déc 2020 (AIP)- La Coalition des syndicats du secteur public de Côte d’Ivoire (CSSP-CI) invite le gouvernement à reverser les salaires des enseignants suspendus, durant la période de janvier 2020 à février 2020, ‘’conformément à l’article 8 de la loi 92-571 du 11 septembre 1992’’.

Pour le président de ladite Coalition, Pacôme Attaby, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse animée, samedi 26 décembre 2020 à Abidjan-Cocody, cette suspension des salaires est « une violation de la Constitution, du code du travail, du statut général de la Fonction publique et des conventions 87 et 98 relatives à la liberté syndicale ».

Trois cent enseignants connaissent la suspension de leurs soldes, suite à un arrêt de travail de trois jours en janvier 2020.

Au ministère de l’Intérieur, 12.000 agents souhaitent également que soient reversés leurs salaires du mois de mars 2019 retenus alors qu’ils avaient arrêté la grève en février 2019 sous la conduite du syndicat national des agents du ministère de l’Intérieur de Côte d’Ivoire (SYNAMICI), selon M. Attaby.

« La Coalition des syndicats du secteur public de Côte d’Ivoire exige, ici et maintenant, le paiement sans conditions de tous ces salaires illégalement retenus et demande au gouvernement de fournir des efforts pour respecter puis garantir aux travailleurs ainsi qu’à leurs organisations, la liberté syndicale », a déclaré le président de ladite Coalition, Pacôme Attaby.

(AIP)

tg/tm