Cet article a été publié le: 3/10/20 13:28 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/La DGIE fait l’état des lieux de sa politique de gestion de la diaspora

Abidjan, 03 oct 2020 (AIP)-La direction générales des Ivoiriens de l’extérieur (DGIE) a fait l’état des lieux de sa politique de gestion de la diaspora à Abidjan.

Il s’est agi, vendredi 02 octobre 2020, au cours de cette rencontre de faire le bilan de ses activités 2020, de projeter les perspectives, d’identifier les contraintes et de faire des propositions d’amélioration de la politique de gestion au profit des Ivoiriens de l’extérieur.

Ouvrant les travaux, le directeur de cabinet du ministère de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, Sylla Khalilou, a invité les participants à mener également des réflexions sur la mobilisation, l’utilisation des compétences de la diaspora et sur les investissements au niveau de celle-ci.

Faisant un bilan des activités de l’année en cours impactées par la crise sanitaire liée au COVID-19, le directeur général des Ivoiriens de l’extérieur, Issiaka Konaté, a précisé qu’au mois de janvier, sa direction a pris part au forum mondial sur la migration en Equateur, à la conférence Euro-africaine sur la migration en Espagne en février, l’installation des comités régionaux de lutte contre la migration irrégulière.

Il a aussi énuméré quelques difficultés auxquelles sa direction est confrontée, notamment le manque de ressources et des problèmes liés à la gestion du budget, l’ingérence et le manque de coordination de l’action du gouvernement, de la mauvaise compréhension des missions de la DGIE, du manque d’autonomie, de ressources humaines et des problèmes de locaux.

Pour les projets à venir, sa direction envisage de mettre l’accent sur les projets à financer et à déployer, le financement du plan de retour de la diaspora, le mécanisme d’appui à l’investissement, la poursuite de l’installation de comités régionaux de lutte contre la migration irrégulière et financement de leurs activités, la représentation parlementaire de la diaspora et sur l’acquisition de locaux conséquents.

La diaspora ivoirienne, forte d’environ 1.240.000 personnes et disséminée dans le monde entier, est un acteur incontournable du développement socioéconomique de la Côte d’Ivoire.

(AIP)

bsp/kp