Cet article a été publié le: 19/09/21 10:50 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La Fête de l’igname, un moment de partage et de cohésion du peuple Abidji de Sikensi

Sikensi, 19 sept 2021 (AIP) – Des chefs coutumiers de Sikensi ont relevé, samedi 18 septembre 2021, dans un entretien à l’AIP, que les fêtes de l’igname, célébrées au cours des trois semaines écoulées dans leurs villages respectifs, sont un moment de partage et de la cohésion sociale.

Le chef de Soukouébou, Nanan N’Dri Djahi Christophe, a fait savoir que les familles s’attèlent, dans les jours qui précèdent la fête, à régler leurs différends afin de mieux communier à la date indiquée, dans la joie avec les parents et les étrangers.

Selon le chef de Sikensi, Nanan Sassou N’Guessan Antoine, l’événement appelé en langue locale M’gbarô’M’bo, qui signifie “repas de la rue”, est un moment où les populations préparent et partagent la nourriture avec les passants, en dehors des concessions.

Quant à Nanan Bafolé Bodji Ezaï de Braffouéby, il a indiqué qu’une procession est faite par les habitants vers le grand rocher du village, en vue d’invoquer les mânes et les ancêtres pour la protection du village. Cette visite a lieu vendredi, avant le dimanche, grand jour de partage du repas, “symbole de cohésion sociale et d’amour pour tout le monde”.

Les fêtes de l’igname ont débuté à Bécédi dans la dernière semaine du mois d’août et ont pris fin le dimanche 12 septembre 2021 à Soukouébou.

Le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Dimba Pierre, et celui de la Promotion des sports et du Développement de l’économie sportive, Danho Paulin, ont co-parrainé les festivités à Bécédi.

(AIP)

mm/ena/cmas