Cet article a été publié le: 1/06/21 16:43 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/  La Fondation ICI, une plateforme pour accroitre l’impact de la protection des enfants (Rapport annuel 2020)

Abidjan, 1er juin 2021 (AIP) – Selon le rapport annuel 2020 de la Fondation International Cocoa Initiative (ICI) publié mardi 1er juin 2021, à la fin 2020, les activités de cette organisation de lutte contre le travail des enfants dans la cacaoculture en Côte d’Ivoire et au Ghana ont touché plus de 422 000 enfants dans les communautés productrices de cacao dans les deux pays, au titre de la stratégie 2015-2020.

Ce chiffre dépasse l’objectif initial de 375 000 enfants. La vie de ces enfants a été améliorée grâce à une combinaison de travail de développement communautaire centré sur l’enfant et de systèmes de Suivi et de remédiation du travail des enfants (SSRTE), mis en œuvre avec les membres et les partenaires de ICI.

Stratégie de la Fondation ICI 2021-2026

Avec le lancement d’une nouvelle stratégie pour 2021-2026, qui vise à conduire à l’intensification de l’action sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement du cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana, ICI cherche à s’appuyer sur les leçons apprises et les progrès réalisés au cours des cinq dernières années, pour soutenir tous les enfants à risque d’ici à 2025, énonce un communiqué de presse de la Fondation.

“Ce que nous avons appris au cours des cinq dernières années a directement alimenté et nourri notre nouvelle stratégie. Nous avons vu que les interventions fonctionnent et nous avons constaté de réels changements pour les enfants et leurs familles sur le terrain, là où ces interventions sont mises en œuvre. Mais au vu des conclusions du rapport NORC 2020, qui donnent à réfléchir et du potentiel perturbateur de la pandémie de Covid-19 qui se poursuit, la nécessité d’agir davantage est primordiale”, a déclaré Nick Weatherill, directeur exécutif de la Fondation ICI.

“Nous publions ce rapport annuel au cours de l’Année internationale pour l’élimination du travail des enfants, une occasion cruciale de créer une dynamique et d’intensifier la lutte contre le travail des enfants à un moment où les discussions en cours sur la diligence raisonnable en matière de droits de l’homme ajoutent de l’élan et de l’urgence à l’expansion de l’action responsable…”, a-t-il poursuivi.

L’année 2020 a vu la publication de la dernière étude sur le travail des enfants dans le cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana par le National Opinion Research Center de l’Université de Chicago (NORC), qui estime que 1,56 million d’enfants sont engagés dans le travail des enfants dans les secteurs du cacao de ces pays. L’année a également été marquée par la pandémie de Covid-19 qui a sévèrement affecté les communautés agricoles et les opérations de durabilité du secteur du cacao. Malgré les défis rencontrés, le rapport annuel 2020 montre qu’il existe des preuves solides de progrès et d’impact.

Au cours de la mise en œuvre de la stratégie, ces systèmes ont prouvé leur efficacité à réduire le travail des enfants dans les zones de culture du cacao, résultats corroborés par une sous-étude menée par NORC en 2020, qui a documenté une réduction de 30% du travail des enfants dans les communautés où les interventions de protection de l’enfance soutenues par l’industrie sont en place depuis trois ans ou plus.

En outre, une récente évaluation externe du travail de plaidoyer de ICI confirme sa crédibilité et son impact en tant qu’expert technique influent sur la période 2015-2020.

Cependant, de nombreux défis persistent et ont été à leur tour sérieusement exacerbés par la pandémie de Covid-19. La stratégie 2021-2026 contribuera à relever les défis permanents auxquels est confronté le secteur du cacao et favorisera le développement de systèmes efficaces de prévention et de traitement du travail des enfants et du risque de travail forcé, afin de couvrir 100% de la chaîne d’approvisionnement du cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana d’ici à 2025.

Ce nouveau cycle stratégique a déjà été lancé avec l’engagement de ICI et de ses membres à faire passer les systèmes de protection de l’enfance à l’échelle, pour couvrir 540 000 ménages producteurs de cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana d’ici à la fin 2021. Ce qui représente environ 30% de la chaîne d’approvisionnement en cacao dans ces pays.

Le rapport annuel souligne la nécessité de cette mise à l’échelle et met en évidence l’importance de l’innovation et de l’apprentissage pour le voyage à venir.
(AIP)
cmas