Cet article a été publié le: 18/09/21 11:13 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra

Abidjan, 18 sept 2021 (AIP) – La France a rappelé, vendredi 17 septembre 2021, ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie pour consultation après l’annulation par l’Australie, d’un contrat, dit “du siècle”, pour la fourniture de sous-marins français contre un nouveau partenariat stratégique entre les Etats-Unis, l’Angleterre et l’Australie.

“Cette décision exceptionnelle est justifiée par la gravité exceptionnelle des annonces effectuées le 15 septembre par l’Australie et les Etats-Unis”, a déclaré le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

Pour le ministre français, “l’abandon du projet de sous-marins de classe océanique qui liait l’Australie à la France depuis 2016, et l’annonce d’un nouveau partenariat avec les Etats-Unis visant à lancer des études sur une possible future coopération sur des sous-marins à propulsion nucléaire, constituent des comportements inacceptables entre alliés et partenaires, dont les conséquences touchent à la conception même que nous nous faisons de nos alliances, de nos partenariats et de l’importance de l’Indopacifique pour l’Europe”.

Le rappel de l’ambassadeur français à Washington constitue une première historique entre les deux pays depuis la fin de la guerre de sécession.

L’Australie a annoncé, mercredi 15 septembre 2021, l’annulation de la commande de 12 sous-marins à propulsion conventionnelle, un contrat baptisé Aukus, avec le groupe français Naval Group, pour plusieurs dizaines de milliards d’euros.

Le ministre Jean-Yves Le Drian avait dénoncé, jeudi 16 septembre, un « coup dans le dos » de l’Australie, et une décision brutale du président américain Joe Biden.

La France a annulé, vendredi soir, une soirée de gala pour commémorer l’anniversaire de la bataille de Chesapeake Bay, décisive dans la guerre d’indépendance des États-Unis, conclue par une victoire de la flotte française sur la flotte britannique, le 5 septembre 1781.

Les États-Unis regrettent le rappel de l’ambassadeur de France à Washington et promettent de s’employer à régler les divergences avec Paris, lors de l’assemblée générale de l’ONU, prévue la semaine prochaine à New York.

(AIP)

aaa/kam