Cet article a été publié le: 15/11/20 11:23 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La Journée nationale de la paix placée sous le signe du renforcement de la cohésion sociale à Bondoukou

Bondoukou, 15 nov 2020 (AIP) – Le préfet de la région du Gontougo et du département de Bondoukou, Sory Sangaré, place la 24e Journée nationale de la paix sous le signe du renforcement de la cohésion sociale et du raffermissement des liens de solidarité.

Lors de la célébration par anticipation de cette Journée, samedi 14 novembre 2020 à Bondoukou (Nord-Est ivoirien), Sory Sangaré a indiqué qu’il est temps pour les populations de se parler en frères, d’éviter les invectives et les incitations à la haine et à la violence, en faisant preuve de pondération.

L’administrateur civil a invité ses administrés à s’éloigner des attitudes qui provoquent les frustrations inutiles et les mots blessants qui s’avèrent être des outils redoutables de destruction. Il les exhortés à contribuer à entretenir ce climat de paix qui est le terreau fertile du développement auquel tout le monde aspire.

Pour le préfet de région, le retour définitif de la paix, la restauration d’un climat de confiance et la consolidation de la cohésion sociale entre les Ivoiriens, quel que soit leurs appartenances ethnique, religieuse et politique, est une exigence fondamentale et indispensable à la construction d’une nation forte et émergente.

La Journée de la paix est célébrée depuis 1996, tous les 15 novembre en Côte d’Ivoire, en vue de sensibiliser et éduquer les populations à la culture de la paix dans leur attitude et comportement quotidiens ainsi qu’au vivre ensemble malgré leurs différences.

(AIP)

zaar/cmas