Cet article a été publié le: 26/11/20 15:55 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La  légendaire ” main de Dieu” de Diego Maradona

Abidjan, 26 nov 2020 (AIP)-  La « Main de Dieu », en  espagnol: Mano de Dios, fait référence à l’expression utilisée par Diego Maradona pour qualifier son but marqué volontairement avec la main, contre l’Angleterre, en quarts de finale de la Coupe du Monde 1986, le 22 juin dans le Stade Azteca à Mexico.

La validation de ce but, suivie quelques minutes plus tard d’une autre réalisation de Maradona tout aussi fameuse et cette fois régulière, permit aux Argentins d’accéder au tour suivant puis à la finale et de remporter ainsi leur deuxième Coupe du monde.

Ce but est historiquement célèbre car il fut marqué de la main au début de la seconde période, à la 51eme minute de jeu, alors que les deux équipes étaient à égalité zéro -zéro.

Diego Maradona contre l’Angleterre, en 1986.

Selon son propre témoignage, Diego Maradona admit n’avoir pu atteindre le ballon de la tête en raison de la grande taille du portier anglais. Il tendit donc le bras pour effleurer le ballon qui loba Peter Shilton, le gardien de but anglais, et termina sa course dans les filets.

L’arbitre tunisien , Ali Bennaceu, n’ayant pas remarqué la faute, valida le but malgré les protestations des joueurs  anglais, en particulier Terry Fenwick, donnant ainsi l’avantage aux Argentins qui remportèrent le match 2 buts à 1, grâce à un second but de Maradona qui traversa le terrain en dribblant toute la défense anglaise, cinq minutes plus tard soit à la  56ème minute, pour une des plus fameuses actions de sa carrière, cette fois parfaitement régulière.

Lors de la conférence de presse d’après-match, Maradona exacerba la polémique par le commentaire qui valut à ce premier  but son surnom . « Un peu avec la tête de Maradona et un peu avec la  main de Dieu », a-t-il déclaré.

Ce but émanant d’une tricherie manifeste, lourd de conséquences pour l’adversaire anglais, est souvent pris en exemple par les partisans de l’arbitrage vidéo pour l’introduction de cette technologie dans les compétitions de haut niveau.

Diego Maradona, légende du football, est mort mercredi 25 novembre d’une crise cardiaque, à 60 ans, dans sa maison de repos où il s’était installé après son opération à la tête début novembre.

(AIP)

tad/ask