Cet article a été publié le: 15/06/21 7:48 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/La LIDHO renforce les capacités de ses points focaux pour la sécurisation des terres dans l’Agnéby-Tiassa

Agboville, 15 juin 2021(AIP) – La Ligue ivoirienne des droits de l’homme (LIDHO) a organisé lundi 14 juin 2021 un atelier de formation de ses points focaux sur la procédure de délimitation des parcelles et la contractualisation formelle des transactions foncières, afin de sécuriser les terres dans la région de l’Agnéby-Tiassa.

Ce renforcement de capacités des agents de la LIDHO intervient dans le cadre d’un projet pour la sécurisation du foncier rural, afin de sensibiliser les communautés à la certification des terres pour remédier aux conflits fonciers devenus récurrents dans la région.

Pour ce faire, la LIDHO a obtenu de l’Union européenne à travers ‘’Leadership et Initiatives des Acteurs Non Etatiques (LIANE2), le financement du projet intitulé ‘’Sécurisation des transactions foncières dans l’Agnéby-Tiassa’’.

Ce projet se déroulera dans 10 villages, dont six (6) à A gboville et quatre (4) dans le département de Tiassalé.

Dans la mise en œuvre dudit projet, deux (02) séances de formation des points focaux de la LIDHO sur la procédure de délimitation des parcelles et la contractualisation formelle des transactions foncières sont prévues et sont animées par le directeur des opérations techniques de l’Agence Foncière Rurale(AFOR), Koffi Mathias.

Celui-ci a d’ailleurs au cours de la première séance de formation qu’il a présentée lundi à Agboville, instruit les points focaux de la LIDHO et d’autres ONG de la place sur la procédure d’obtention du Certificat Foncier individuel (CFI) et Collectif (CFC), sur la procédure et les différents modèles de contrats utilisés dans les transactions foncières en milieu rural, et comment conseiller et accompagner les cibles du projet pour la sécurisation de leurs terres.

Cette formation sera reprise mardi 15 juin à Tiassalé par l’instructeur de l’AFOR qui mettra certainement l’accent sur le rôle des comités villageois de gestion foncière rurale, mais surtout la relève que la LIDHO va prendre pour appuyer les actions de l’AFOR dans les villages et apporter l’information, la sensibilisation pour que les parents comprennent l’utilité de se faire délivrer un certificat foncier et s’engagent dans la démarche.

(AIP)

yy/ask