Cet article a été publié le: 26/10/20 12:58 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La Nation honore la mémoire “d’un administrateur chevronné”, Sidiki Diakité

Abidjan, 26 Oct 2020 (AIP) –  La Nation ivoirienne honore la mémoire de l’ancien ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, Sidiki Diakité, “un serviteur chevronné, un grand commis de l’Etat”, porté par “la recherche permanente du consensus” et qui est mort à la tâche, le vendredi 23 octobre, a indiqué le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Vagondo Diomandé.

Une cérémonie nationale d’hommage a eu lieu en présence du Président de la République, Alassane Ouattara, lundi 26 octobre 2020, à la Primature. Il a été décoré à titre posthume en tant que commandeur dans l’Ordre national par le Premier ministre, ministre de la défense, Hamed Bakayoko.

Dans l’oraison funèbre, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a salué  ce “haut fonctionnaire (…) à “l’écoute des ses collaborateurs” et poussé par “la cordialité et efficacité” dans l’exercice de ses fonctions.

Selon le Général Vagondo Diomandé, le ministre Sidiki Diakité se réjouissait de pouvoir voir des positons jugées “irréconciliables” être reconsidérées. Il était à la tâche, notamment pour l’organisation d’un scrutin électoral apaisé, inclusif et crédible, a-t-il dit.

“Il laisse le souvenir d’un patron qui parlait avec douceur. Il était ferme et humble”, a salué le préfet de Korhogo, André Ekponon Assoumou.

Préfet du département d’Abidjan depuis avril 2011, puis auréolé du prix de la meilleure autorité préfectorale en 2017, il a été nommé ministre de l’Intérieur et de la Sécurité dans la même année. Avec plus de 30 années de vie administrative, il a, entre autres, servi dans les localités de Kouibly, Bocanda, Touba, Man, Bouaflé et Abidjan.

“Il a toujours aimé le travail bien fait. Il avait un sens poussé du détail”, pour le bien être des communautés, a réitéré le préfet André Ekponon Assoumou.

Des sections de la Gendarmerie, de la Marine nationale, de la Garde républicaine et du Bataillon d’artillerie sol-air (BASA) de l’Armée de terre, commandé par le lieutenant colonel Silué Koupé, lui ont rendu les honneurs militaires, en présence du chef d’état-major des Armées, le Général des Corps d’Armée Lassina Doumbia.

Le Président de la République ivoirien a remis le drapeau national à la famille de l’illustre défunt. Marié père de cinq enfants, Sidiki Diakité est né le 5 janvier 1961 à Gagnoa. Il sera inhumé ce lundi au cimetière de Grand-Bassam, après la prière mortuaire à la grande Mosquée de la ville balnéaire.

(AIP)

nmfa/cmas