Cet article a été publié le: 28/06/22 19:29 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La phase opérationnelle du projet C2D Emploi en cours pour soutenir 820 jeunes du Lôh-Djiboua

Divo, 28 juin 2022 (AIP) – Le conseil régional du Lôh-Djiboua a décidé de lancer, du 22 juin au 04 juillet 2022, la phase opérationnelle du projet de soutien à l’emploi jeune, dans les départements de Divo, Lakota, Guitry, dans le cadre du programme ‘’Contrat de désendettement développement (C2D2)’’, afin d’aider 820 jeunes du Lôh-Djiboua à créer des activités génératrices de revenus (AGR) ou des Micro et petites entreprises (MPE).

Au lancement de l’opération d’enrôlement à Divo, en présence du préfet de région, Kouakou Assoman, et de nombreux jeunes , le président du conseil régional, Dja Blé Joseph, a insisté sur l’importance de ce projet pour son institution, en raison de la priorité qu’elle accorde à l’emploi des jeunes. « Le Projet C2D emploi est pour vous une véritable aubaine. Il permettra à 820 d’entre vous de créer leur propre activité et devenir ainsi financièrement autonomes », a souligné M. Dja Blé. Le préfet et lui ont exhorté les jeunes à ne pas trahir l’espoir que l’on va placer en eux en les subventionnant.

La première phase du projet qui vient de commencer bénéficie d’un financement de 550 millions de FCFA et concerne les jeunes filles et jeunes hommes, de nationalité ivoirienne, âgés de 18 à 40 ans, résidant dans la région du Lôh-Djiboua, et porteurs d’un projet ou d’une idée de projet. Sur les 820 jeunes à sélectionner, 785 seront orientés du côté des AGR et 35 du côté des MPE. La procédure d’enrôlement est entièrement gratuite, a-t-on précisé.

Le processus, a expliqué le coordonnateur du projet au Conseil régional, Anon Béda Gabin, connaît plusieurs étapes, dont la première, l’enrôlement, va s’étendre sur un mois. Au moins, près de 2400 jeunes dont 50% de femmes  et 2% de personnes en situation de handicap sont visés dans cette étape. Le cabinet Groupement PFS-Bouaflé a été choisi pour piloté toutes les étapes dans la région.

Après l’enrôlement, la présélection des 820 jeunes sera faite et les personnes retenues vont bénéficier d’une formation sur l’élaboration d’un plan d’affaires, la gestion d’une entreprise et d’autres modules. A la fin du processus, 476 bénéficiaires seront financés pour les AGR, à hauteur de 300 000 FCFA au maximum, et 21 bénéficiaires pour les MPE recevront au maximum, 700 000 FCFA chacun. Le postulant doit contribuer à hauteur de 10% du coût de son projet.

Le projet C2D emploi, actuellement à sa phase 2, est un projet de l’Etat de Côte d’Ivoire, avec un financement de l’Agence française de développement (AFD). La région du Lôh-Djiboua, sur 16 régions postulantes, fait partie des cinq régions retenues l’année dernière pour la phase 2 du projet. Elle a une durée de 18 mois. Une phase 3 suivra en 2023, avec un financement de 1,5 million FCFA pour la région du Lôh-Djiboua.

Le projet C2D emploi, dont l’objectif est de sortir les jeunes de la précarité et du chômage, fait suite au « Projet emploi jeune et développement des compétences (PEJEDEC) 1 et 2 », créé par le gouvernement en 2012, avec un financement de la Banque mondiale de 50 millions de dollars US, pour chacune des deux phases. Il a permis l’insertion socioprofessionnelle de près de 60 000 jeunes âgés de 18 à 35 ans, de 10 régions de la Côte d’Ivoire. Il a pris fin le 30 juin 2019.

(AIP)

jmk/ask