Cet article a été publié le: 7/10/20 16:13 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La Plateforme nationale des organisations professionnelles demande la libération de Gbalet Pulchérie

Abidjan, 07 oct 2020 (AIP) – La Plateforme nationale des organisations professionnelles des secteurs public et privé de Côte d’Ivoire exige la libération de la syndicaliste militante des Droits de l’Homme, Gbalet Pulchérie Edith, par ailleurs secrétaire générale adjointe de la centrale Dignité, placée depuis le mois d’août 2020, sous mandat de dépôt par la justice ivoirienne.

Le président de la Plateforme nationale, Théodore Gnagna Zadi, a demandé mardi 6 octobre 2020 au cours d’une conférence de presse animée à Abidjan, la libération du leader de la centrale Dignité et la reprise de son activité professionnelle  dans le cadre de “l’apaisement social” initié par le gouvernement.

Condamnant l’arrestation et l’inculpation de la syndicaliste militante des Droits de l’Homme, le responsable de la Plateforme nationale des organisations professionnelles des secteurs public et privé de Côte d’Ivoire a assuré sa détermination à aller jusqu’au bout des négociations avec le gouvernement.

Poursuivi pour “destruction volontaire de biens publics, participation à un mouvement insurrectionnel, provocation à un attroupement et atteinte à l’ordre publique”, Gbalet Pulchérie Edith a été interpellée à Yopougon le mardi 18 août et a été inculpée et placée sous mandat de dépôt.

(AIP)

tg/cmas