Cet article a été publié le: 31/05/22 9:00 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/La police relève un rapport « reluisant » en matière de cohésion entre les FDS et la population à Abengourou

Abengourou, 31 mai 2022 (AIP)-Le chef des opérations de la préfecture de police, le commissaire Boué-Bi, a relevé lundi 30 mai 2022, un tableau « reluisant » en matière de cohésion entre les populations et les institutions de défense de sécurité à Abengourou.

Le commissaire de police intervenait lors d’un atelier-bilan des activités du premier trimestre 2022 de la commission régionale de l’Observatoire de la solidarité et de la cohésion sociale (CROSC) dans l’Indénié-Djuablin tenu en présence du secrétaire général 2 de la préfecture d’Abengourou, Camara Mayoga. Selon l’autorité policière, il existe l’harmonie entre la grande famille des FDS et aucun cas d’incident du fait des FDS n’a été non plus enregistré durant le premier trimestre 2022.

En novembre 2021, des échauffourées avaient éclaté à Abengourou entre la police et un groupe de jeunes révoltés après les blessures d’un motocycliste qui, ayant refusé d’obtempérer à la sommation des éléments de la police de s’arrêter, a été percuté un taxi, rappelle-t-on.

Le bilan au premier trimestre 2022 de la CROSC fait ressortir, au chapitre de la justice et des droits de l’homme, 71 cas de violences basées sur le genre (VBG) dont cinq cas de viols et un cas de mariage forcé.

Le centre de secours d’urgence (CSU) d’Abengourou a aussi dressé un état de 251 interventions pour 306 victimes dont quatre décès.

Au nombre des 306 victimes, 155 hommes, 72 femmes et 23 enfants. Au moins 120 cas d’interventions concernent les accidents de circulation, a expliqué le lieutenant Fofana Mamadou du CSU d’Abengourou.

Dans le secteur de la santé, les chiffres indiquent, au premier trimestre 2022, six décès maternels contre neuf en 2021. En outre, 82% d’accouchements sont assistés par une personne qualifiée.

Les indicateurs donnent, par ailleurs, un taux de couverture de consultation prénatale 1 (CPN1) de 75% et 70% de CPN4, c’est-à-dire les femmes ayant effectué toutes les consultations.

Le directeur départemental de la Santé, Adjoro Doffou Joël, a confié que le secteur de la santé a enregistré, de janvier en mars, 218 nouveaux cas de VIH/Sida dont des femmes enceintes. Le district sanitaire d’Abengourou a atteint, par ailleurs, un taux de vaccination de 85% contre la rougeole.

Au niveau des moniteurs recrutés dans la communauté pour informer sur les incidents menaçant la cohésion sociale, 92 villages sont couverts sur 132 villages dans la région de l’Indénié-Djuablin.

Le secrétaire technique de la CROSC et directeur régional de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Adolphe Bonsrè, a encouragé la participation citoyenne avec l’implication volontaire des populations pour améliorer la cohésion sociale et assurer le développement économique de la Côte d’Ivoire.

L’OSC a été créé en 2008 pour la recherche de solutions préventives aux crises répétitives qu’a connues la Côte d’Ivoire.

(AIP)

Nam/kp