Cet article a été publié le: 17/08/22 10:18 GMT

Côte d’Ivoire –AIP/ La population d’Assuefry intercepte un camion chargé de gasoil en direction du Ghana

Bondoukou, 17 Août 2022 (AIP) – Les jeunes d’Assuefry ont intercepté, mardi 17 août 2022, un camion chargé de deux citernes contenant du gasoil soit 2000 litres et 14 autres vides en direction du Ghana, selon des témoins contactés sur place par l’AIP.

Des éléments de la Brigade de gendarmerie d’Assuefry de la septième légion territoriale de la Compagnie de Bondoukou ont participé à l’évacuation de ce camion DAF portant une fausse immatriculation ivoirienne et surpris en train de se ravitailler en gasoil dans des fûts. Il a été conduit  à la Douane avec l’aide de la population.

Excédés certains jeunes ont témoigné leur colère devant la récidive de ces actes délictueux. Ce véhicule de 10 tonnes contant deux citernes de 1000 l chacune et 14 autres vides selon des sources sécuritaires.   Il a été gardé à la douane dans l’attente d’être conduit à la compagnie de Bondoukou après une  décision de justice. Une enquête est en cours pour situer les responsabilités.

Un camion chargé de 17 bidons de gasoil avait également été arrêté, dimanche 7 août 2022, dans le village de Kouassi–Seranou dans la sous-préfecture d’Assuefry, par les éléments de la brigade d’Assuefry de la septième légion territoriale  de la Compagnie de Bondoukou.

Ce camion benne était en partance pour le Ghana en transitant par le village de Kouassi–Seranou dans la sous-préfecture d’Assuefry.

La population d’Assuefry en colère face à ces actes

Face à ce fléau, le directeur régional du Pétrole et de l’Energie de Bondoukou, Traoré Ousmane, avait exprimé sa détermination à lutter contre la contrebande de carburant vers le Ghana, lors d’une rencontre avec les gérants de stations de sa circonscription administrative, samedi 6 août 2022.

Des rencontres avaient été initiées entre les Forces de défense et de sécurité (FDS) et la direction régionale du Pétrole et de l’Energie de Bondoukou,  courant 20 et 27 juin.

“Cette pratique prend une ampleur au détriment de l’économie ivoirienne”, avait fustigé Le préfet de Bondoukou, Sory Sangaré. Il avait déploré le déplacement de camions qui se dirigent régulièrement vers le Ghana où le carburant coûte 1500 FCFA, contrairement au prix de 615 FCFA pratiqué en Côte d’Ivoire, en juillet.

Au total 1265 bidons de 25 litres remplis de gasoil dans des camions et tricycles ont été saisis à la frontière ivoiro-ghanéenne, près de Bondoukou, avait annoncé le commissaire divisionnaire de police, préfet de police Bouadou Blaise Angbonon, vendredi 29 juillet 2022.

(AIP)

nmfa/tm