Cet article a été publié le: 18/08/21 7:42 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La population propose des solutions pour rétablir la cohésion sociale ébréchée à Abengourou

Abengourou, 18 août 2021 (AIP)- Des acteurs de la société civile, militaires, politiques religieux, traditionnels d’Abengourou, réunis dans le cadre d’un débat communautaire ,mardi 17 août 2021, ont fait plusieurs propositions pour rétablir la cohésion sociale légendaire du royaume de l’Indénié ébréchée lors des élections de 2020.

Le forum de discussion sur la cohésion sociale initié par le Regroupement des acteurs ivoiriens des droits de l’homme (RAIDH), dans le cadre de son projet « La paix par moi ! », a rassemblé à la salle de conférences de la préfecture d’Abengourou, une cinquantaine de leaders d’opinion, de communauté, des jeunes et de femmes et les représentants des responsables administratives et sécuritaires.

Les participants ont, dans leurs différentes interventions, insisté sur l’importance de la paix et l’harmonie et souhaité une sensibilisation accrue ainsi que l’autonomisation économique des jeunes, le retour à la tradition et aux alliances à parenté pour restaurer le capital confiance qui a été écorché entre les communautés à Abengourou.

Ils ont préconisé que soient associés les responsables politiques locaux aux échanges, la formation des jeunes « principaux auteurs des violences » ainsi que la création d’une faitière qui doit rassembler les jeunes de tous bords pour mener des actions communes de sensibilisation.

L’élection présidentielle du 31 octobre 2020 a entrainé des violences entre partisans des hommes politiques ayant entrainé mort d’homme. Selon les résultats de la campagne de proximité du comité local de veille de prévention et de médiation de conflits du 26 avril 2021 au 08 mai 2021, les violences électorales ont laissé des rancœurs pas totalement dissipées et susceptibles de mettre en mal la cohésion sociale légendaire à Abengourou.

« Si des initiatives dans le sens de la prévention de la consolidation et le rétablissement de la confiance ne sont pas prises », a prévenu le facilitateur du forum l’expert en prévention et gestion des conflits Ettien Jean-Claude.

Le projet « La paix par moi ! », cofinancé par l’Union européenne, le RAIDH et la Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS), vise à contribuer au renforcement de la cohésion sociale et l’établissement des bases solides pour une réconciliation durable.

(AIP)

nam/fmo