Cet article a été publié le: 4/07/22 11:52 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La présidence de l’Assemblée nationale, summum, de la carrière politique d’Adama Bictogo

Agboville, 04 juil 2022 (AIP) – Le président de l’Assemblée nationale, Adama Bictogo a déclaré dimanche 3 juillet 2022, Agboville, avoir achevé le combat pour ses convictions politiques après 30 ans de parcours politique au cours duquel il a mené toutes les batailles et relevé plusieurs défis.

« Après 30 ans de politique, j’ai fini. Mes convictions se sont achevées et je terminerai sur cela. Trente ans de politique, de parcours politique m’ayant permis de faire tous les combats et de relever plusieurs défis », a affirmé M. Bictogo, lors d’une cérémonie organisée en son honneur à la place Henri Konan Bédié suite à son l’élection à la tête de l’hémicycle.

Il a relevé que le défi que les hommes de Dieu lui ont permis d’identifier se résument en quatre mots à savoir l’écoute, la tolérance, l’amour et « le tout dans une enveloppe d’humilité ».

Le président de l’Assemblée nationale, député d’Agboville, a dit être disponible pour recevoir Fleur Aké N’Bo, candidate malheureuse au scrutin législative du 6 mars 2021.

« La force de notre assemblée réside en ce que nous avons convenu de faire valoir la fraternité agissante portée par les différents présidents de groupes parlementaires. On ne peut ne pas penser la même chose, ne pas être du même parti mais on n’a pas besoins de se faire la guerre. La fraternité n’empêche pas qu’il y ait des débats contradictoires. Ce qui est plus important, c’est la fraternité ivoirienne », a signifié Adama Bictogo.

Il a salué les présidents des groupes parlementaires de l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Parti des peuples africains Côte d’Ivoire (PPACI) et du Front populaire ivoirien (FPI).

Adama Bictogo, a été élu mardi 07 juin 2022, à Abidjan, nouveau président de l’Assemblée nationale ivoirienne suite au décès de son prédécesseur, Amadou Soumahoro. Il a été élu avec 237 voix, soit 97,53% contre 6 voix, soit 2,47% pour Amankou Jean Michel du PDCI.

(AIP)

ena/tm