Cet article a été publié le: 28/10/20 8:15 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La prudence de mise dans les dépenses pour éviter un endettement au conseil régional du Kabadougou

Odienné, 28 oct 2020 (AIP)- La prudence va être de mise dans l’engagement des dépenses au titre de l’exercice budgétaire 2020 du conseil régional du Kabadougou, a fait comprendre le président Souleymane Koné, soulignant un risque d’endettement lié à la faiblesse du taux de recouvrement des recettes.

Pour une prévision de quelque 1,9 milliard F CFA, le conseil  est autour d’un taux de recouvrement de l’ordre de 41%, au troisième trimestre d’exécution du budget 2020. Au compte des investissements, sur une prévision annuelle de recette de 1,2 milliard F CFA, le montant de 444, 3 millions a été recouvré, pour des dépenses mandatées de 213,8 millions, soit un taux de réalisation de 17, 73%.

Le conseil régional, avec des recettes propres de l’ordre de deux millions, dépend quasi exclusivement des subventions et dotations de l’Etat. « Vous constaterez que nous sommes à des taux excessivement faibles de recette alors que les besoins sont énormes. Il y a des années comme ça où l’Etat a beaucoup de contraintes et il est difficile d’atteindre ne serait-ce que la moitié de recouvrement de nos besoins », a fait observer le président Souleymane Koné.

Il a ainsi indiqué, aux membres du conseil, réuni pour la 3ème session ordinaire de l’année, qu’ « au niveau des dépenses, nous essayons d’aller tout doucement pour ne pas nous retrouver à une dette excessive en fin d’année ».

La 3ème session ordinaire du conseil régional a adopté le budget prévisionnel 2021 qui s’équilibre en recettes et en dépenses à 1,8 milliard, contre 2, 1 milliards en 2020, soit une baisse de 13, 6%, correspondant à la somme de 288, 1 millions. Ce budget est consacré à  60, 85% aux investissements. La baisse, selon les services des finances, est consécutive à la non prise en compte des excédents générés par les projets non mandatés en 2020.

Un point aussi des projets conduits par le conseil, lors de la réunion, a fait état de 35 achevés sur un total de 52. Neuf sont en cours d’exécution quand huit n’ont pas encore démarré.

(AIP)

kg/ask