Cet article a été publié le: 10/08/22 9:48 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/La région de l’Indénié-Djuablin sensibilisée au recouvrement des amendes forfaitaires

Abidjan, 10 août 2022 (AIP)-Les populations de la région de l’Indénié-Djuablin ont été sensibilisées sur le processus de recouvrement des amendes forfaitaires initiée par la direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique, en collaboration avec le commandement supérieur de la gendarmerie nationale et la direction générale de la police nationale, mardi 09 août 2022 à Abengourou.

Selon une note d’information transmise à l’AIP, le Trésor public entend ainsi, porter un message d’unité et de cohérence de l’action administrative afin de rassurer le grand public quant à la nécessité de faire preuve de civisme en s’acquittant du paiement de l’amende forfaitaire en cas d’infraction au code de la route.

Pour le trésorier général d’Abengourou Doumbia Yacouba, ces campagnes éclatées permettront de faire connaître aux usagers les différentes contraventions au code de la route, de sensibiliser les populations à la culture du paiement de l’amende forfaitaire et de former les acteurs sur leur rôle dans le processus de recouvrement des amendes forfaitaires et sur l’obligation de redevabilité.

Au nom du directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique, Tehia Kouassi Dattey Jean Baptiste, Agent comptable des créances contentieuses (ACCC) a relevé que dans la dynamique d’accroissement des recouvrements, cette administration doit développer et mettre en œuvre une stratégie d’optimisation des amendes forfaitaires afin d’augmenter la part de ces recettes non fiscales dans le financement du budget de l’Etat.

A titre d’exemple, il a précisé que la circonscription financière d’Abengourou a enregistré en 2017, 2018 et 2019 respectivement des recettes de 4,3 millions de F CFA, 4,6% millions Fcfa et 6,6 millions de F CFA, soit une hausse de 5% et 45%.

En 2020 ces recettes ont connu une tendance baissière avant d’atteindre le pic en 2021 avec une hausse 140% par rapport à 2020.

En dépit d’une évolution relativement satisfaisante du niveau de recouvrement des amendes forfaitaires et conscient que le niveau du recouvrement peut être amélioré, l’ACCC a invité tous les acteurs à une implication active dans cette campagne pour l’optimisation du recouvrement des recettes non fiscales en général et des amendes forfaitaires en particulier.

Le préfet de région, Assamoi Florentin s’est réjoui de l’organisation de cette campagne qui s’inscrit dans la droite ligne des ambitions gouvernementales visant à accroître la mobilisation des ressources domestiques autres que les impôts et taxes douanières dont la contribution reste très marginale dans le financement du budget de l’État.

La campagne prend fin ce mercredi avec la séance d’animation et déploiement de supports de sensibilisation.

(AIP)

Bsp/ask