Cet article a été publié le: 2/08/21 7:39 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La rencontre Ouattara et Gbagbo préfigure du temps pour faire la paix (Cardinal J-P Kutwa)

Abidjan, 02 août 2021 (AIP)- A l’occasion dimanche 1er août 2021 de la célébration de son jubilé d’or à la paroisse St Pierre de Blockhauss, à Cocody, son Eminence le Cardinal Jean-Pierre Kutwa, a estimé que l’effectivité de la rencontre du président de la République, Alassane Ouattara, avec son prédécesseur Laurent Gbagbo, amorce le temps pour ces deux leaders et pour la Côte d’Ivoire, de faire la paix.

« En voyant ces deux grands leaders s’embrasser et se dire c’est vrai, nous nous sommes combattus, mais sachons qu’à un moment donné, il faut savoir arrêter le combat. Il y a un temps pour faire la guerre et il y a un temps pour faire la paix et ce temps pour faire la paix, il est là aujourd’hui », a a déclaré le Cardinal Kutwa, en présence du Premier ministre Patrick Achi, représentant le chef de l’Etat à cette célébration jubilaire.

Pour lui, cette dynamique de paix enclenchée, doit prendre en compte tout le monde. « Ce que je veux te demander Seigneur, c’est que ce train à grande vitesse qui s’en va, qu’à toutes les stations, ceux qui ont encore le cœur de glace, les va-t’en guerre, ceux qui, disent non, on ne veut pas, je prie Seigneur que ta grâce fasse fondre ce cœur de glace en un fleuve d’amour de pardon et de paix », a-t-il indiqué.

« Je dis merci au Seigneur pour ce grand cadeau qu’il a donné à la Côte d’Ivoire. Les Ivoiriens ont besoin de connaître un développement intégral. Il ne peut pas se faire si nous sommes dans des palabres interminables. Les palabres ne rythment pas avec le développement. Les palabres rythment avec la régression. Que le Seigneur donne à tous et à chacun de faire la réconciliation. Que cette réconciliation descende surtout dans les familles », a renchéri le prélat.

Le Cardinal a expliqué que la célébration par trois fois de ce jubilé a été l’occasion pour lui de demander et d’obtenir des grâces de la part de son Dieu. « J’ai célébré en trois fois ces noces d’or. A la basilique, j’ai demandé au Seigneur de faire que mon fils (spirituel) prêtre fête ses 50 ans avec moi. Il a pu fêter ses 50 ans avec moi. Seigneur tu m’as exaucé, merci pour cela. A la deuxième célébration à la cathédrale, j’ai demandé au seigneur de me faire un autre cadeau et ce cadeau c’était de nous donner un autre nouveau chapelain à la personne de Richard Yapo », a -t-il indiqué.

« Mais pour cette célébration finale, du 1er août, ce que j’ai pleuré et demandé avec force au Seigneur, c’est de faire que le président Alassane et le président Laurent Gbagbo se rencontrent et parlent ensemble. Et ce cadeau le Seigneur me l’a accordé. Aujourd’hui, le peuple ivoirien respire, le peuple qui était enfermé dans la prison des palabres, ce peuple pousse un grand ouf parce qu’il respire », a déclaré le Cardinal Kutwa.

Le président de la République, Alassane Ouattara, s’est dit favorable à un rétablissement de la confiance avec Laurent Gbagbo, son prédécesseur avec qui il a parlé mardi 27 juillet 2021 lors d’une audience, au palais de la présidence de la République.

(AIP)

gak/fmo/cmas