Cet article a été publié le: 26/05/22 9:04 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/La réserve naturelle de Dahliafleur sera aménagée et non détruite (Communiqué)

Abidjan, 26 mai 2022 (AIP)-Le ministère du Tourisme a précisé dans un communiqué transmis à l’AIP que la réserve naturelle de Dahliafleur à Bingerville sera aménagée et non détruite au profit d’un projet de construction d’un réceptif hôtelier comme relayé sur les réseaux sociaux depuis quelques jours.

Selon le ministère, ce projet écologique et intégré à la nature s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie Sublime Côte d’Ivoire et conformément aux priorités du programme cadre de gestion des aires protégées de Côte d’Ivoire.

Il vise essentiellement la mise en valeur touristique du site en y intégrant intelligemment des modules écologiques qui contribueront à donner une vie à la réserve et à la protéger de la pression urbaine.

A terme, il est attendu de ce projet la mise en place d’un complexe qui devrait intégrer un réceptif écologique, un parc animalier, un circuit d’écotourisme, une maison de l’environnement et des sites de loisirs.

Le projet est conçu pour être réalisé en tenant compte des principes fondamentaux du développement durable en rapport avec le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), l’agence nationale de l’environnement ainsi que toutes les autres parties prenantes.

En clair, le ministère du Tourisme rassure que la réserve naturelle de Dahliafleur n’a été ni concédée, ni vendue à un opérateur bien au contraire, elle est déclarée domaine d’utilité publique par le décret n° 00895/MINEEF/ du 17 octobre 2007.

Etendue sur une superficie de 148 hectares, la réserve naturelle de Dahliafleur a été créée le 14 octobre 2004. Avec un accès facile par l’ancienne route de Bingerville qui la borde, elle est composée de 91 ha de forêt bien conservée,  huit ha de forêt secondaire, 15 espèces de mammifères, 69 espèces d’oiseaux inventoriés.

(AIP)

bsp/tm