Cet article a été publié le: 14/12/20 15:04 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La responsabilité citoyenne de la jeunesse dans la prévention des violences électorales au centre d’un séminaire à Bouaké

Bouaké, 14 déc 2020 (AIP)- La responsabilité citoyenne de la jeunesse dans la prévention des violences électorales était au centre d’un séminaire de formation organisée samedi 12 décembre 2020 par le centre de recherche politique d’Abidjan (CRPA) avec l’appui du National endowment for democraty au profit d’une vingtaine de jeunes issus des partis politiques et de la société civile.

Il s’agissait pour cette structure de recherche d’instruire les participants sur leur responsabilité dans le bon déroulement des joutes électorales sur la période 2020-2021. « Notre objectif, c’est de créer une sorte d’effet d’une pierre qui est jetée dans l’eau. Nous voulons que ces jeunes influencent davantage leur environnement. Nous voulons ainsi impacter un plus grand nombre de jeunes à travers ces leaders », a expliqué le directeur du CRPA, Dr Flan Mockey César, pour justifier la tenue de ce séminaire.

Trois modules ont été développés à l’occasion de cette session de formation s’inscrivant dans le cadre du programme de prévention des violences électorales (PPVE). Il s’agit, notamment, de « Processus électoral en Côte d’Ivoire: qu’elle responsabilité citoyenne de la jeunesse pour une élection réussie ? », « Election et civisme: comment prévenir les violences électorales par le biais des réseaux d’information ? et « Agir pour la paix: comment développer une idée-projet en faveur de la paix et la réaliser sans grand moyen ? ».

Il ressort du développement de ces trois modules que les jeunes, qui constituent une frange importante de la population ivoirienne, devraient jouer leur rôle par une implication et une contribution citoyenne pour une élection réussie.

Un panel, portant sur le thème « Désarmons nos cœurs et relevons le défi du jeu démocratique en 2020 » a également meublé les travaux de ce séminaire de formation. Il a été animé par le directeur du CRPA, Dr. Flan Mockey César, le vice-président du Forum des confessions religieuses de Bouaké, Kambou Davila, le président de la commission régionale de la CEI, Aboudramane Ouattara, et le président de la plateforme de la société civile pour la paix et la démocratie (PSCPD), Doumbia Soumaïla.

Il ressort de l’intervention de ces quatre panélistes que la désinformation et le manque de formation des jeunes sont à la base des violences électorales. Ils ont par conséquent salué l’initiative du CRPA visant à renforcer les capacités des jeunes sur des modules comme la responsabilité citoyenne de la jeunesse pour une élection réussie et le civisme. Chacun d’eux a invité les jeunes à prendre conscience de leur responsabilité dans le bon déroulement des élections et à bannir la violence de leur comportement.

(AIP)

rkk