Cet article a été publié le: 20/07/21 10:21 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/La SAPH offre des infrastructures de développement aux régions de la Nawa et du Gôh

Abidjan, 20 juil 2021 (AIP)- La Société africaine de plantations d’hévéa (SAPH) a procédé à la remise de plusieurs infrastructures sociales aux localités de Naboville, Lebam, Dagadji et de Bassi, voisines de l’unité agricole intégrée de Rapide-Grah, dans les régions de la Nawa et du Gôh.

D’un coût de plus de 52 millions FCFA, ces initiatives visent à renforcer les capacités des communautés rurales dans le domaine de la scolarisation des enfants, de la santé et de l’autonomisation des femmes, selon une note d’information parvenue à l’AIP.

Au plan éducatif, le groupe scolaire de Dagadji village (sous-préfecture de Doba) s’est vu doter d’une deuxième classe maternelle. Ce don de la SAPH vise à accroitre les capacités d’accueil et conditions d’apprentissage des petite, moyenne et grande sections. Il est un signal fort pour encourager la scolarisation des enfants et lutter contre le travail des enfants dans les exploitations agricoles villageoises, mentionne la note, ajoutant que, par la même occasion, des livres de contes et des jouets, d’une valeur de 500 000 FCFA, ont été offerts à cette école.

Dans le domaine de la santé, un dispensaire a été construit à Naboville (village district du Bas Sassandra situé à 4 km de l’unité agricole intégrée). En outre, du matériel médical, d’un million de FCFA, et un logement pour l’infirmière ont été remis au village de Lebam, à 8 km de Yacolli) pour faciliter l’accès aux soins de santé des populations.

Pour parvenir à l’autonomisation des femmes, une décortiqueuse-broyeuse et un hangar ont été mis à la disposition des organisations féminines locales pour la transformation des produits agro-alimentaires.

La remise officielle de ces infrastructures s’est effectuée du 21 et 24 juin 2021 en présence des autorités administratives et coutumières, du directeur de la communication et du développement durable du groupe SIFCA, Mme Henriette Gomis Billon, et du directeur de l’unité agricole intégrée de Rapides-Grah, John Loovoet.

(AIP)

Bsp/kp