Cet article a été publié le: 29/09/22 16:13 GMT

Côte d’Ivoire-AIP /La Suisse finance un projet de gestion des frontières ivoiriennes

Abidjan, 29 sept 2022 (AIP)- Le projet de Gestion des frontières en Côte d’Ivoire (GFCI), financé par la confédération Suisse d’un coût 825 mille euros soit environs 537 millions Fcfa a été lancé, mercredi 28 septembre 2022 à Abidjan.

Prévu pour s’exécuter sur une durée de 22 mois (juin 2022-mars 2024), le projet touchera le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité et plus particulièrement la Direction de la surveillance des territoires (DST) et les écoles de polices pour les composantes I et II ainsi que la Commission nationale des frontières de la Côte d’Ivoire (CNFCI) pour la composante III.

L’Ambassadeur de la Suisse, Anne Lugon-Moulin a expliqué ce projet consiste à soutenir le gouvernement ivoirien, en renforçant ses capacités en matière de lutte contre la fraude documentaire, dans les régions frontalières, aux différents Points de passage frontaliers (PPF) et commissariats mixtes et sein des écoles de police.

« Pour ce projet le volet formation permettra d’outiller 80 fonctionnaires de police sur la fraude documentaire et fournira des kits documentaires. Le volet fourniture d’équipements se compose de mallettes de formation, de véhicules tout terrain pour les patrouilles hors des points de frontières et des commissariats mixtes », a-t-elle ajouté.

Ledit projet est mis en œuvre par le Centre international de développement de la politique migratoire (ICMPD),

La représentante régionale de l’ICMPD pour l’Afrique de l’ouest, Mojisola Sodeinde a relevé que cet accord vise à renforcer la coopération inter-agences et régionale entre les différentes agences frontalières, afin de faire des régions frontalières des espaces de développement économique social et de paix.

Le secrétaire exécutif de la Commission nationale des frontières de Côte d’Ivoire, Diakalidia Konaté a pour sa part remercié l’agence ICMPD et à la confédération Suisse pour l’initiative de ce projet qui vient appuyer de façon notable les actions de l’Etat de Côte d’Ivoire dans la recherche de la sécurité et d’une meilleure gouvernance de ses frontières terrestres.

(AIP)

lks/bsp/ask