Cet article a été publié le: 12/09/20 11:38 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/La transmission du savoir aux apprenants de Dabou malgré la Covid-19

Dabou, 12  sept 2020 (AIP)- Les acteurs chargés de la supervision et de l’encadrement des centres d’alphabétisation de la direction régionale de l’éducation des grands ponts ont  à l’occasion de la journée internationale de l’alphabétisation ( JIA),  célébrée le 8 septembre de chaque année, manifesté leur engagement et leur volonté à œuvrer à la poursuite de la transmission du savoir malgré la survenue de la pandémie à coronavirus.

Conformément aux recommandations de la direction de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle ( DAENF) pour l’édition 2020, ils ont lors d’une émission radiodiffusée  et grâce aux services d’un crieur public sensibilisé les populations sur le bien fondé de l’alphabétisation, mais aussi et surtout sur la transmission du savoir dans le contexte de la pandémie de la Covid-19.

A cet effet, Yao Badou, superviseure régionale d’alphabétisation avec l’appui de la direction de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle et des partenaires envisage la poursuite des efforts entrepris depuis l’apparition de la maladie dans notre pays en l’occurrence adapter le savoir à l’actualité sanitaire du moment afin de mieux instruire les apprenants, transmettre le savoir selon deux méthodes avec les nouvelles technologies ( tablette) et la méthode classique dans le strict respect des mesures barrières tout en rassurant les populations et les apprenants au sujet de la disponibilité des kits sanitaires de protection ( gel, masques réutilisables, savons, points de lavage des mains etc..)  pour la prochaine rentrée scolaire.

” Le contexte de la pandémie à Covid-19 nous impose une adaptation des thèmes de connaissances et des méthodes d’apprentissages qui se font via les TIC où dans le strict respect des mesures barrières pour donner la chance à un plus grand nombre et  lutter contre la transmission du coronavirus”, a-t-elle indiqué.

Elle a donc invité les populations, les autorités politiques, administratives, religieuses et les organisations non gouvernementales à une synergie d’actions pour réduire le taux d’analphabétisme dans la région et partant dans tout le pays.

Les bons résultats enregistrés par les apprenants ont été communiqués pour montrer la qualité du travail abattu malgré la crise sanitaire.

La région des grands ponts compte à ce jour 7247 apprenants, repartis dans 401 centres d’alphabétisation reconnus par la direction régionale de l’éducation nationale de l’enseignement technique et la formation professionnelle.

( AIP)

bec /sdaf/tm