Cet article a été publié le: 13/06/21 18:45 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ La Zone abrite la 2e édition de l’opération de curage des caniveaux de la ville de Bouaké

Bouaké, 13 juin 2021 (AIP)- Le quartier Zone, à l’ouest de Bouaké, a abrité samedi 12 juin 2021 la 2e édition de l’opération de curage des caniveaux lancée le 16 mai à l’initiative des organisateurs du festival « Bouaké Ouflê » en collaboration avec l’agence de gestion des routes (AGEROUTE).

« Les ouvrages de drainage et d’assainissement permettent l’évacuation des eaux. Alors quand les caniveaux sont bouchés l’eau n’arrive plus à partir et s’infiltre dans le bitume. On assiste alors à la dégradation précoce de la voie parce que l’assainissement n’est pas assuré », a expliqué le chef de projet de l’AGEROUTE, Ouattara Seydou, pour justifier l’organisation de cette opération de curage de caniveaux.

Selon lui, en initiant mensuellement cette opération, l’AGEROUTE entend montrer l’exemple de sorte que les jeunes s’en approprient et prennent la relève en curant les caniveaux dans leurs quartiers respectifs pour préserver la voirie urbaine et assainir leur cadre de vie pour préserver la santé des populations.

La voie bordant le groupe scolaire Djézou 1 a été investie tôt le latin par les participants à cette opération avec une forte dominance des forces de défense et de sécurité composés des éléments du 1er bataillon du Génie, de l’ENSOA, du bataillon d’artillerie sol sol (BASS) et des Sapeurs-pompiers militaires.

Munis de pioches, de pelles et de râteaux, mis à leur disposition par l’AGEROUTE, ils ont débarrassé les caniveaux des ordures de toute nature et de la boue qui les encombraient et empêchaient l’évacuation des eaux.

Au nom du premier magistrat de la commune de Bouaké, Nicolas Djibo, le 5e adjoint au maire, Diaby Aboubacar (dit Peter), a exprimé sa gratitude aux FDS pour leur implication totale dans la mise en œuvre de cette initiative citoyenne. Il a, également, exhorté l’ensemble des populations à y prendre part pour éloigner d’elles les maladies parce que les caniveaux bouchés entrainent plusieurs maladies telles que le paludisme.

« C’est un acte citoyen. Nous demandons donc la participation de tous. Chacun doit y participer ou sensibiliser dans son entourage pour que les ordures ne soient pas jetées partout notamment dans les caniveaux qui sont fait pour l’écoulement des eaux usées et non pour servir de réceptacle des ordures », a lancé l’autorité municipale.

Le porte-parole des FDS, Lt Yondé Boris du 1er bataillon du Génie, a assuré de leur détermination à répondre toujours présents à ce rendez-vous qui, selon lui, permet de renforcer le lien armée-nation.

« Bien que nous soyons occupés à d’autres tâches, nous avons quand même fait l’effort d’être là pour montrer à la population que nous sommes elles. Nous ne sommes pas là pour les réprimer ou les réprimander, mais nous sommes là pour les aider à avancer et pour leur mieux-être », a indiqué l’officier militaire.

(AIP)

rkk