Cet article a été publié le: 25/06/21 10:04 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement des ASPG pour booster les politiques de l’eau et de l’assainissement sur le continent africain (Communiqué)

Abidjan, 25 juin 2021 (AIP)- Le Conseil des ministres africains chargés de l’eau (AMCOW), a procédé, au lancement des directives africaines pour l’élaboration de politiques d’assainissement (ASPG), dans le but de booster le secteur de l’eau et de l’assainissement sur le continent.

Le lancement, qui s’est tenu de manière virtuelle le 23 juin 2021, à Abuja au Nigéria a réuni les ministres en charge de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène en Afrique, l’Union Africaine, les agences des Nations Unies, les donateurs, les spécialistes de l’eau et de l’assainissement du continent, indique un communiqué de l’institution transmis à l’AIP.

Les ASPG sont un ensemble de processus qui obéissent à un certain nombre d’étapes dans l’élaboration ou la mise en œuvre d’une nouvelle politique d’assainissement. Elles constituent la norme minimale en matière de développement d’une politique d’assainissement en vue de rendre possible l’accès à un assainissement et une hygiène durable.

Le président de l’AMCOW, par ailleurs ministre Namibien en charge de l’Agriculture, de l’Eau et de la Réforme foncière, Carl Gustav Schlettwein, a déclaré que la Namibie s’était engagée à créer une politique d’assainissement autonome sur la base des directives de l’ASPG, tout en demandant les autres pays de profiter de ces directives pour une politique africaine en matière d’assainissement.

La nécessité de l’ASPG a été conçue en 2017 après qu’un appui initial à l’élaboration d’une politique en matière d’assainissement dans quatre pays ait révélé que d’énormes efforts devaient être consentis pour un appui individuel par pays.

L’AMCOW a ensuite mené une analyse plus approfondie des politiques et stratégies nationales d’assainissement dans 26 pays en 2019. Les résultats de cette évaluation ont indiqué qu’aucun de ces 26 pays ne disposait de politiques d’assainissement répondant de manière adéquate aux exigences fondamentales d’un environnement favorable à l’assainissement nécessaire, visant à rendre active l’amélioration.

Au nom du président de la Commission de l’Union Africaine, l’Ambassadrice Josefa Leonel Correia Sacko, Commissaire à l’agriculture, au développement rural, à l’économie bleue et à l’environnement durable (ARBE) de l’Union Africaine (UA) a appelé tous les donateurs et gouvernements du continent à soutenir l’AMCOW et l’UA afin de s’assurer que les ASPG serve aux pays africains dans le cadre d’un accès adéquat à l’eau et à l’assainissement pour tous en Afrique et pour le développement social et économique en rapport avec l’Agenda 2063 de l’Afrique.

Depuis sa création en 2002, l’AMCOW a principalement servi de plateforme permettant de réunir les parties prenantes du secteur de l’eau et de l’assainissement sur le continent. L’AMCOW détermine les directives et mène le plaidoyer politique en faveur de la croissance et de l’amélioration du secteur pour une gestion durable des ressources en eau et de l’assainissement du continent.

L’AMCOW a pour objectif de faire preuve de leadership politique dans la mise en œuvre de la Vision africaine de l’eau 2025 et des composantes relatives à l’eau de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

(AIP)

eaa/tm