Cet article a été publié le: 3/04/21 13:27 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ L’archevêque émérite de Douala est mort

Abidjan, 3 avr 2021 (AIP)- L’archevêque émérite de Douala, Christian Tumi, est décédé samedi 3 avril 2021 dans un hôpital de Douala à l’âge de 91 ans, annonce son successeur, monseigneur Kléda, dans un communiqué relayé par la presse internationale.

L’archevêque Tumi était l’une des plus grandes voix et autorité morale du Cameroun. Il s’est notamment investi, ces dernières années, dans la recherche de piste de sortie de crise dans le conflit que traverse le pays.

Il était retraité de l’autel des paroisses depuis 2009 après 43 ans de vie de prélat, mais il n’en a jamais véritablement profité. La faute à la crise anglophone qui secoue son pays depuis bientôt cinq ans. Le cardinal Christian Tumi a en effet mobilisé ce qu’il lui restait de forces pour tenter de ramener la paix dans ces régions si chères à son cœur, lui, fils du Nord-Ouest anglophone où il naquit en 1930, dans le petit village de Kikaikelaki.

Il était aux devants de la scène camerounaise, invitant sans répit le gouvernement et les séparatistes à un dialogue inclusif pour une solution concertée au conflit dans ces régions. Son investissement dans cette crise avait déjà d’ailleurs failli lui coûter la vie. En novembre 2020, il avait été enlevé, puis libéré 24 heures plus tard, par des hommes armés se réclamant de la sécession anglophone.

Avec le pouvoir de Yaoundé, ses rapports ont toujours été à la méfiance, voire conflictuels. Il était épié, craint, redouté… C’est ainsi que son idée de la conférence générale des anglophones, qu’il voulait être un cadre de concertations entre les parties prenantes du conflit, s’est heurtée à l’hostilité de l’État camerounais. Christian Tumi est décédé à l’âge de 91 ans. Il était le premier et unique cardinal camerounais.

(AIP)

ask