Cet article a été publié le: 17/09/20 16:45 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ L’assainissement de la presse numérique, un défi majeur de l’ANP

Abidjan, 17 sept 2020 (AIP)- L’assainissement de la presse numérique est un défi majeur de l’Autorité nationale de la presse (ANP), a indiqué le président de cet organe de régulation, Samba Koné, Invité, jeudi 17 septembre 2020, de la 16ème tribune de l’Agence ivoirienne de presse (AIP) portant sur le thème « L’AIP face aux défis de la régulation de la presse et des médias en Côte d’Ivoire ».

L’ex-directeur central de l’AIP, Samba Koné a relevé que vu le dynamisme du cyber espace en Côte d’Ivoire, il est important d’œuvrer au respect de l’éthique sociale et de la déontologie de la pratique journalistique. Il s’agit d’extirper des productions numériques des termes violents, des incitations à la haine et la violence, à la xénophobie.

Pour un impact positif de la société civile, l’ANP, se fixe comme défi majeur de réguler le cyber espace. « Lorsqu’une entreprise numérique commet des infractions au niveau éthique et déontologique, il faut pouvoir réagir », a-t-il souligné.

Toutefois, le président de l’ANP, a révélé que la régulation des médias numériques inclut plusieurs organes tels que l’Autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI), la Haute autorité de régulation audiovisuelle (HACA), des fournisseurs d’accès (sociétés de téléphonie et d’internet), le procureur de la république, en plus de l’ANP.

La Côte d’Ivoire compte 147 structures de production d’information numérique dont 44 entreprises figurant dans la base de données de l’ANP.

La promulgation de la nouvelle loi N° 3017-867 du 27 décembre 2017 portant régime juridique de la presse, attribue à l’ANP de nouvelles missions dont celle d’avoir aussi un regard sur les sites de production d’informations numériques.

(AIP)

eaa/ask