Cet article a été publié le: 29/07/21 7:20 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/L’association « Sauvons la forêt classée de Bossématié » portée sur les fonts baptismaux

Abengourou, 29 juil 2021 (AIP) -L’association « Sauvons la forêt classée de Bossématié » a été portée sur les fonts baptismaux, mercredi 28 juillet 2021, lors d’une assemblée générale constitutive à Bébou, un village riverain du patrimoine forestier national de 21 000 hectares situé dans la sous-préfecture de Zaranou, 60 km d’Abengourou (Est région de l’Indénié-Djuablin).

Face à l’infiltration depuis 2010 du massif forestier par des exploitants illégaux qui procèdent à sa destruction, les populations des 11 villages riverains ont décidé de la création d’une association pour protéger la forêt classée de Bossématié.

Les textes de l’association ont été adoptés par les participants des villages concernés à savoir Zaranou, Bébou, N’Dakro, Pokoukro, N’Ziprikro, Bokakokoré, Apouéba, Appoisso, Blékoume, Mafia, en présence du directeur régional de la société de développement des forêts (SODEFOR), le Colonel Dosso Amara. Le bureau exécutif de 17 membres élu et dirigé par le président des jeunes Bébou Assa Koffi Pascal a été investi par le parrain Anzian Essay et mis en mission séance tenante.

La mission de l’association est d’assurer, avec le soutien de la SODEFOR, la protection de l’environnement contre les agressions de la société, les atteintes au site de la forêt de Bossématié et la destruction d’espèces animales et végétales, la promotion, la participation des citoyens à la définition et à la défense de la forêt à travers des actions de sensibilisation de reboisement et de lutte contre les feux de brousse.

Le président de l’association « Sauvons la forêt classée de Bossématié » a ajouté que leur mission consiste à favoriser une meilleure organisation sociale et une modification des comportements individuels. Il s’est dit convaincu de réussir la restauration du couvert végétal avec l’appui des partenaires, du chef de canton intérimaire de Zaranou Nanan Anet Kouassi et du soutien de « l’important réseau de compétence » que constituent les populations riveraines pour la sauvegarde de la forêt classée de Bossématié.
(AIP)
nam/fmo