Cet article a été publié le: 4/09/21 17:12 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ L’association « Yédjasso » pose des balises à l’entrée de Béoumi pour lutter contre l’excès de vitesse des automobilistes

Béoumi, 04 sept 2021 (AIP)- L’association « Yédjasso » (levons-nous en langue locale) a posé des balises sur la voie traversant le village d’Assengou-Ngotran, situé à l’entrée de la ville de Béoumi, dans l’optique de lutter contre l’excès de vitesse des automobilistes qui y a provoqué de nombreux accidents mortels.

« Nous avons pris la décision de poser des balises pour obliger les véhicules à ralentir en traversant le village qui est situé de part et d’autre de la voie. Assengou-Ngotran est victime de la vitesse excessive des chauffeurs. Plusieurs de nos parents sont mort accidentellement par leur faute », a justifié le président de cette association, Doh Antoine, exprimant ses remerciements aux autorités locales.

A l’en croire, la pose de ces balises est la solution qui s’offrait à eux en attendant l’érection des dos-d’âne qu’ils ont sollicités auprès des autorités compétentes, notamment, Mme le préfet du département de Béoumi, Traoré Imelda, et le maire, Jean Marc Kouassi.

Il dit compter sur eux pour l’aboutissement heureux de leur démarche visant à faire ériger ces dos-d’âne qui constitueront la solution idéale à cet excès de vitesse des automobilistes aux conséquences désastreuses pour les populations du village d’Assengou-Ngotran.

Aux dires de M. Doh, le préfet Traoré Imelda, qui a jugé alarmant le rapport de police faisant état d’une vingtaine de morts par accident dans ce village ces dernières années, a pris l’engagement de les aider à combattre ce fléau.

En attendant, elle a exhorté les conducteurs automobiles et d’engins à deux ou trois roues à plus de prudence à la traversée des villages. Aux populations, elle a conseillé une grande vigilance en traversant la voie publique pour ne pas être victimes d’accidents.

(AIP)

nyl/rkk