Cet article a été publié le: 15/10/20 18:47 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Laurent Tchagba satisfait de la desserte d’eau potable dans les quartiers précaires d’Abidjan

Abidjan, 15 oct 2020 (AIP)-Le ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba s’est réjoui le jeudi 15 octobre 2020, suite à l’effectivité de la desserte d’eau potable dans des sous-quartiers d’Abidjan lors d’une visite de terrain.

M.Tchagba s’est successivement rendu à M’Badon village, Micao (Yopougon) et Anonkoua-Kouté dans des ménages pour constater lui-même l’approvisionnement en eau potable.

Sur place, les populations s’activent pour l’abonnement au compteur d’eau de la SODECI à 10.000 Fcfa dans le cadre du « projet eau pour  tous » au lieu de 167.000 FCFA dans le passé.

«L’eau coule dans à flot dans nos robinets. Nous sommes très heureux. Nous remercions le ministre Tchagba, notre fils et le président de la République », a indiqué à l’AIP, le porte-parole de la chefferie, Loba Alex.

Mme Djéké Marie ne cache pas sa joie de voir l’eau coulé en abondance dans son robinet après avoir souffert plusieurs années du manque de ce liquide précieux.

«Avec 10.000 FCFA, nous avons le compteur d’eau au lieu de 167.000 Fcfa. C’est une grâce pour nous. Nous disons merci au président de la République pour cette opportunité», a-t-elle indiqué.

A Yopougon Micao et Anonkoua-Kouté, M.Tchagba a échangé avec des populations qui célébraient la desserte en eau potable comme le départ de la modernisation de leurs quartiers.

Faisant le bilan de la mise en œuvre du programme, le directeur général de la Société de distribution d’eau de Côte d’Ivoire (SODECI), Ahmadou Bakayoko a précisé que sur 880 kilomètres de canalisation à faire, 250 km soit près de 25% ont été déjà posés, malgré l’impact de la COVID 19 sur les canalisations.

Au niveau des raccordements, M. Bakayoko a précisé que la demande est bien supérieure à ce qui était prévu.

A l’en croire, 27.000 branchements ont été réalisés, soit 300. 000 personnes qui seront  impactées par le programme au mois d’octobre 2020.

Ce projet, dénommé “Amélioration des performances techniques et financières du secteur de l’eau potable” (APTF) d’un coût de 47 milliards de francs CFA, vise 155 sous-quartiers qui n’ont pas accès à l’eau potable et impactera directement 1,6 million de personnes.

Ce projet inscrit dans le programme «eau pour tous » permettra également l’élimination des corvées d’eau, la résolution des tensions sociales liées au manque d’eau , d’amélioration des ratios de facturation et d’encaissements d’Abidjan, la pose de plus de 800 km de réseaux de distribution (renforcement et extension).

(AIP)

bsp/tm