Cet article a été publié le: 18/07/21 17:25 GMT

Côte d’Ivoire-AIP / Le bureau de la fédération des mutuelles de développement du Canton Sakiaré installée à Djangokro

Dimbokro, 18 juil 2021 (AIP) – Le préfet de région, Couliblay Yahaya, a procédé, samedi 17 juillet 2021, à Djangokro à l’installation du bureau exécutif (BE) de la  Fédération des mutuelles de développement du Canton Sakiaré (FEMUDES), une organisation regroupant les 16 villages de la sous-préfecture de cette localité, lors d’une cérémonie qu’il présidait  en présence des autorités administratives,  coutumières et politiques.

Fort de 11 membres, le BE présidé par Kouassi Kouamé Gérard, est chargé de la mise en œuvre des objectifs de la FEMUDES pour un développement économique et social de la sous-préfecture. Il s’agira de relever les défis, dans une symbiose et une synergie d’actions des cadres, auxquels la circonscription administrative est confrontée.

Le préfet Coulibaly, a appelé la FEMUDES à être l’interface idéale dans les relations avec les autres localités, en leur sein même et dans leurs rapports avec l’État. Il a rassuré notamment la chefferie, l’invitant à accompagner la FEMUDES à atteindre ses objectifs dans la paix et la cohésion.

M Kouassi a placé son mandat 2021-2023 sous le signe de la solidarité et du développement. Il s’est engagé à faire de la FEMUDES, un véritable outil de développement, déclinant quatre axes notamment la promotion de la culture, le tourisme et le sport  et le plaidoyer pour l’amélioration et la création des infrastructures. Il a invité les populations à l’engagement dans ce projet, les exhortant à penser aux générations futures.

Au cours de cette cérémonie, la FEMUDES a célébré la doyenne des cadres, Kouakou Akissi Koffi pour ses services rendus à la sous-préfecture de Djangokro créée par le décret n°2010-230 du 25 août 2010. Et qui comprend les villages de Allougbéli-Kouadiokro, Bangokro, Bendékro, Bocabo, Booré-Akpokro, Booré-Ettienkro, Booré-Pindrinkro, Djangokro, Essé-Kouadiokro, Koguina, Kongossou, Kouakou-Lékikro, Kouassi-Niamienkro, Agba-Sakiaré, Totokro et N’dayakro.

(AIP)

ik/kam