Cet article a été publié le: 1/04/22 8:39 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le Collectif des activistes contre les VBG renforce ses capacités en droits de la santé reproductive

Agboville, 1er avr 2022 (AIP) – Le Collectif des activistes contre les Violences basées sur le genre (VBG) a pris part à un atelier, du 29 au 31 mars 2022 à Agboville, afin de renforcer ses capacités sur les droits en santé sexuelle et reproductive en Côte d’Ivoire.

« Cet atelier vise à outiller le Collectif des activistes contre les VBG sur les questions de droits en santé reproductive, à donner plus d’informations sur la santé sexuelle reproductive au niveau de la Côte d’Ivoire en termes de droit et vise à améliorer la perception des questions d’accès au service d’avortement sécurisé qui reste un tabou », a expliqué le conseiller régional sur les questions de plaidoyers de l’ONG IPAS, Soro Abdoul, à la clôture de l’atelier.

A l’issue de la rencontre, plusieurs recommandations ont été faites à l’endroit de différents ministères pour que les droits des femmes en matière de la santé de la reproduction soient améliorés. Il s’agit, entre autres, de financer et encourager des dispositifs exceptionnels de prise en charge de VBG, de favoriser l’intégration du genre dans les manuels de formation, de respecter les engagements pris au nom de la Côte d’Ivoire à Nairobi à l’occasion de la Conférence sur la population et le développement (CIPD) 2019 sur l’adoption d’une loi relative à la santé de la reproduction.

Cette rencontre a bénéficié de l’appui technique et financier de IPAS et EngenderHealth. Elle a vu la participation du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant à travers le Comité national de lutte contre les violences basées sur le genre, du ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle à travers le Programme national de la santé de la mère et de l’enfant et des organisations de jeunesse.

La Côte d’Ivoire fait partie des derniers pays n’ayant pas de textes de lois en matière de santé de la reproduction, selon IPAS.

Le Collectif des activistes contre les VBG est un regroupement de plusieurs organisations locales et internationales qui militent pour l’amélioration des conditions de la femme et l’égalité des sexes dans le domaine des VBG et celui de la santé sexuelle et de la reproduction. 

(AIP)

ena/fmo