Cet article a été publié le: 27/10/21 16:38 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Le comité de gestion participative des forêts classées du Cavally et du Goin-Debé lance ses activités

Taï, 27 oct 2021 (AIP) – Le comité de gestion participative des forêts classées (CGP-FC) du Cavally et du Goin-Debé, créé le 23 novembre 2020, a tenu sa première session mardi 26 octobre 2021 à la salle de conférence de la préfecture de Taï, sous la présidence du préfet de département, Mamadou Bakayoko, et en présence d’une délégation de la Société de gestion des forêts (SODEFOR), conduite par Vazoumana Coulibaly.

Les membres du CGP-FC ont d’abord désigné par consensus une trésorière, un commissaire aux comptes et un rapporteur de la gestion des plaintes liées au projet d’aménagement participatif des forêts classées.

Après cela, les sous-lieutenants des Eaux et Forêts, Ibrahim Diarrassouba, et Mamadou Ouattara, respectivement chefs des Unités de gestion des forêts classées du Cavally, et du Goin-Debé, ont présenté un bilan chiffré des actions en cours de réalisation pour l’année 2021 et celles prévues au titre de l’année 2022.

Ce sont essentiellement des patrouilles régulières pour endiguer les pratiques à l’origine de la déforestation, le reboisement compensatoire ou à moyenne intensité avec un entretien permanent, et la sensibilisation des populations riveraines au respect de la législation forestière en vigueur.

Le comité note une faible implication des populations locales dans les actions de protection de la forêt, même s’il se satisfait du taux d’exécution du reboisement et de la surveillance. De plus, la main-d’œuvre locale recherchée pour le reboisement, l’appui à la surveillance, la destruction d’abris précaires et de plantations sauvages sont très insuffisants. Cela s’explique en partie par les risques sécuritaires liés à ces actions et la forte demande de main-d’œuvre dans les exploitations d’hévéa, une filière agricole qui procure des rémunérations relativement meilleures.

La session s’est achevée par une formation des membres aux mécanismes et procédures de gestion des plaintes et un appel à plus d’implication des riverains dans la protection des aires forestières protégées.

Ayant une superficie de 67.593 ha, pour la forêt classée du Cavally, et de 130.800 ha, pour celle du Goin-Debé, ces blocs forestiers font partie des 14 forêts du sud-ouest et du centre de la Côte d’Ivoire retenues dans le Programme d’investissement forestier (PIF), financé par la Banque mondiale, et exécuté par le ministère de l’Environnement et du Développement durable.

(AIP)

mca/ja/ask