Cet article a été publié le: 13/11/20 7:44 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Le commandant supérieur de la gendarmerie appelle les jeunes de Bengassou à la paix

Dimbokro, 13 nov 2020 (AIP) – Le commandant supérieur de la gendarmerie, le général de division Alexandre Apalo Touré, a invité à la paix et à la cohésion sociale les populations, notamment les jeunes de Bengassou, dans le département de Bocanda.

Depuis l’appel à la désobéissance civile en septembre 2020 de l’opposition ivoirienne, une vive tension règne entre les différentes communautés vivant dans la localité de Bengassou. Ce qui a nécessité, par deux fois, l’intervention de la gendarmerie nationale pour s’interposer entre les belligérants et éviter le pire, a indiqué l’officier général de la gendarmerie nationale jeudi 12 novembre 2020, lors d’une rencontre en présence du préfet Soro Fatogoma et des autorités coutumières.

Le général Alexandre Apalo Touré a déploré le fait que les jeunes s’inscrivent dans les actes de violences au profit d’acteurs politiques d’obédience opposée. Il a affirmé que ces “mains obscures” qui les utilisent, mettent en danger leur vie et la paix sociale.

« Parlez-vous, refusez la violence, refusez de vous entretuer », a-t-il affirmé, demandant aux jeunes d’éviter de s’attaquer aux personnes et aux biens, surtout à leurs frères venus d’ailleurs, avec qui ils ont toujours vécu en parfaite harmonie dans la localité.

Par la voix de leur porte-parole, Nangoin Brahima, les jeunes se sont engagés à suivre les conseils du commandant supérieur pour épargner leur village des scènes macabres qu’ont connues d’autres contrées. La veille, Apalo Touré était à M’Batto, dans la région du Moronou, en proie à des affrontements intercommunautaires qui ont occasionné officiellement cinq morts et 26 blessés.

(AIP)

Ik/kp