Cet article a été publié le: 11/08/22 16:55 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le commissaire de police de Bouna met en garde les auteurs du trafic illicite de carburant

Bouna, 11 août 2022 (AIP)- Le chef de service du commissariat de police de Bouna, Commissaire Bohkpli Kouassi Blanchard, rappelle aux auteurs de trafic illicite de carburant que cette activité est réprimée par la loi et expose tout contrevenant à des poursuites pénales.

’’Nous demandons aux populations du Bounkani d’avoir un esprit républicain et rappelons à tout contrevenant qui se fera prendre, qui qu’il soit ou quoi qu’il soit, fera l’objet de poursuites pénales car ces faits sont prévus et punis par la loi et nous veillerons à cela’’ a averti Caire Bohpkli.

Pour lui, le trafic illicite de carburant vers les pays limitrophes touche à l’économie du pays, car l’Etat subventionne le carburant à coût de milliards pour permettre aux populations de ne pas sentir la flambée des prix.

’’L’Etat de Côte d’Ivoire fait des efforts, nous devons à notre tour lui être redevables’’, a précisé le cadre de la police dont les hommes ont réalisé mercredi 10 aout 2022, un grand coup de filet, en mettant le grappin sur un véhicule de type KIA transportant 17 bidons de 25 litres soit 425 litres de carburant en destination du Ghana. Le véhicule a été saisi et les deux individus mis aux arrêts, rappelle-t-on.

Le trafic illicite de carburant est un phénomène visible ces derniers mois dans la région du Bounkani, frontalière au Ghana, pays où le litre de gasoil converti en  francs CFA avoisine 1200 francs le litre.

(AIP)

on/fmo