Cet article a été publié le: 26/08/21 0:13 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le CSECAOP favorable à une gestion de l’écosystème du permis de conduire par la gendarmerie nationale

Abidjan, 26 août 2021 (AIP)- Le président du conseil d’administration du conseil supérieur de l’enseignement de la conduite automobile et de l’organisation de la profession (CSECAOP), Pépé Paul a déclaré mercredi 25 août 2021 à Abidjan, que son organisation est favorable à ce que la gestion de l’écosystème du permis de conduire (PC), soit confié à la gendarmerie nationale (GN).

Au cours d’une conférence de presse autour du thème, « L’auto-école face à la problématique de la délivrance du permis de conduire en Côte d’Ivoire », Pépé Paul, par ailleurs membre de la commission nationale de la sécuritaire routière, a soutenu que, « confié le permis de conduire à la GN, sous le contrôle du ministère de la Défense, serait un début de solution à tous les problèmes qui minent le secteur ».

Selon lui, la « pagaille » et la « corruption » menées par certains fonctionnaires dans leur dynamique de « business », empêchent la mise en œuvre de véritables réformes pour sortir le secteur de ses difficultés. « A la gendarmerie nationale, il y a au moins la possibilité de sanctions, contrairement à chez les civils. Toutefois, il faut prendre le temps de bien former les gendarmes pour exercer ce travail qui est si important », a déclaré M. Pépé entouré de ses proches collaborateurs.

Le PCA de la CSECAOP, a expliqué que les maux qui minent la profession sont de nature à indexer à « tort » les auto-écoles. Pour lui, le chef de l’Etat, doit être regardant sur le secteur qui est d’un enjeu national. « Aujourd’hui, il y a tant d’accidents, tant de morts, mais est ce que c’est le PC, est-ce que c’est les auto-écoles », s’est-il questionné.

« Rien ne se fait malgré notre approche, je lance donc un appel au chef de l’Etat, pour décharger le ministère du transport de la délivrance des PC et former les gendarmes en amont, pour assurer le service d’inspecteur. Ils ont été appelés à la hâte, il faut donc les former dorénavant. Le PC est devenu une question de business de certains fonctionnaires dans ce service », a-t-il exprimé.

Selon M.Pépé, sa faîtière entrevoit porter plainte contre le ministère des Transports (et non le ministre), pour espérer avoir gain de cause, c’est-à-dire, éviter que le secteur soit sinistré.

Le ministre des Transports, Amadou Koné, a procédé lundi 03 mai 2021 à Abidjan, à l’installation officielle de 25 gendarmes en remplacement des inspecteurs des examens dans le processus de délivrance des permis de conduire.

Selon M. Koné, cette décision de suspendre les inspecteurs du permis de conduire vise à lutter contre la fraude et la corruption. Pendant trois mois, seuls ces 25 gendarmes sont habilités à superviser le processus d’obtention du précieux sésame.

« Les gendarmes feront désormais passer l’examen pour laisser un peu de temps au gouvernement afin de réformer le secteur », a-t-il précisé.

(AIP)

gak/tm