Cet article a été publié le: 14/07/21 14:55 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le CSU de Sassandra satisfait des résultats de la campagne de sensibilisation routière

Sassandra, 14 juil 2021 (AIP)- Le Centre de secours d’urgence (CSU) de Sassandra a exprimé sa satisfaction, lundi 12 juillet 2021, à l’issue de la présentation du bilan sur la campagne de sensibilisation sur la sécurité routière initiée depuis le mois de juin, en collaboration avec la Police et la Gendarmerie.

« La campagne de sensibilisation que nous menons avec la gendarmerie et la police donne des résultats satisfaisants et il ne faut pas relâcher », a fait savoir le commandant en second des pompiers civils, le Sergent Diomandé Souleymane.

En effet, suite aux nombreux cas d’accidents enregistrés dans le département, en majorité des accidents de motos, le CSU de Sassandra, la gendarmerie et police ont mutualisé les efforts sur le terrain pour exiger aux motocyclistes le port des casques, la limitation des vitesses, la possession des pièces autorisant la conduite des engins à deux roues.

Selon le Sergent Diomandé, après un mois de sensibilisation, aucun décès lié à un accident de la circulation n’a été enregistré à Sassandra, quand bien même 14 cas d’accidents aient été notifiés.

Aussi, lance-t-il un appel à l’endroit des pompiers civils et de leurs partenaires à toujours continuer à exiger des chauffeurs et surtout des motocyclistes, le strict respect et l’application des mesures de sécurité routière qui sont portées à leurs connaissances.

Face à l’accroissement des accidents de la circulation routière et corrélativement du nombre alarmant de victimes, estimées à 1 200 tués et plus de 21 000 blessés, en moyenne par an, le gouvernement ivoirien a adopté lors du conseil des ministres du 8 juillet 2021, un plan stratégique en vue d’améliorer urgemment la sécurité routière.

Ce dispositif élaboré pour la période 2021-2025 comprend au nombre des priorités, l’amélioration de la sécurité des transports en commun et de marchandises et le renforcement de la prise en charge des victimes d’accidents.

Il prévoit, plus spécifiquement, le renforcement de la signalisation routière (verticale et horizontale) sur les axes interurbains, le renforcement du contrôle sur les camions et les véhicules de transport en commun (taxis-compteurs, minibus “gbakas”, taxis communaux appelés “woro-woro”), l’immatriculation et la visite technique obligatoires de tous les véhicules motorisés, y compris les motos et tricycles.

Ce plan inclut également l’obligation de détenir le permis A et de disposer d’une assurance pour les conducteurs des motos et tricycles, ainsi que la sensibilisation des usagers du transport sur l’interdiction formelle de l’utilisation du gaz butane comme source d’énergie dans les véhicules.

(AIP)

iv/ebd/cmas