Cet article a été publié le: 4/10/20 16:37 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le délégué départemental RHDP Gagnoa 2 appelle à l’unité d’action

Gagnoa, 04 oct 2020 (AIP)- Le délégué départemental Gagnoa 2 du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP-coalition au pouvoir), Zadi Zakéhi Michel, a appelé les responsables et leaders locaux de son parti, à l’unité d’action, samedi 03 octobre 2020, lors d’une réunion à Guibéroua (27 km de Gagnoa).

L’objectif de la rencontre avec les délégués et responsables de base, a-t-il dit, est de relever tout ce qui peut être considéré comme handicap, et remonter toutes les insuffisances et informations auprès des coordonnateurs régionaux.

A charge pour ces derniers, de corriger ces disfonctionnements, afin que la délégation de Gagnoa 2 puisse, part une campagne organisée, porter au pouvoir le candidat RHDP.

« Taisons nos ambitions personnelles », a insisté M. Zadi Zakéhi. Selon lui, les militants et responsables issus de la délégation départementale dont il a la responsabilité, ont « intérêt » à travailler ensemble, pour voir le candidat de leur parti, le président sortant Alassane Ouattara, triompher à Gagnoa 2, qui regroupe les localités de Guibéroua-Galébré-Dignago.

Il a fait savoir que travailler ensemble doit être un leitmotiv, vu que la zone de compétence de sa délégation est une région ou « l’opposition menace ».

Si en plus, soutient l’homme politique, les responsables RHDP de la délégation départementale ne sont pas unis, alors le parti court à la perte dans cette partie du pays.

Chacun au niveau de sa tâche à accomplir, doit se concentrer sur la campagne présidentielle à venir, afin que le projet de voir l’actuel Chef de l’Etat, remporter le scrutin présidentiel dès le premier tour de la.

« Mais pour gagner un coup Ko ou avoir un score honorable, cela dépendra de l’entente qui va régner entre les responsables politiques de la délégation départementale », a-t-il averti.

Zadi Zakéhi a assuré être personnellement disposé pour faciliter l’unité au sein des cadres locaux de son parti. Il pense que la victoire de son candidat dans la zone du grand Guibéroua, à la présidentielle du 31 octobre, dépendra de l’entente qui devra régner entre les militants.

(AIP)

dd/tm